Led Zeppelin

Un forum sur le grand groupe qu'est Led Zeppelin.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Actualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Dim 1 Jan - 12:49

20 Minutes avec AFP

Publié le 01.01.2017 à 13:37
Mis à jour le 01.01.2017 à 13:37

Le ministre burundais de l’Environnement a été tué par balles par un agresseur inconnu, tôt dimanche matin dans la capitale Bujumbura selon la police locale.

Ce meurtre est le premier visant un ministre depuis que le Burundi a plongé dans une grave crise politique avec la volonté du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat en 2015, et intervient après plusieurs mois de calme relatif.

La femme qui l’accompagnait arrêtée

Emmanuel Niyonkuru, 54 ans, ministre de l’Eau, de l’Environnement et de la Planification, a été « tué par un homme armé d’une arme à feu, alors qu’il se rendait à son domicile à Rohero, vers 00h45 », selon un tweet du porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye.

Le porte-parole de la police a ajouté qu’une femme avait été arrêtée après cet « assassinat », mais sans préciser d’autres circonstances.

Sur Twitter, le président Paul Nkurunziza a présenté ses condoléances « à la famille de la victime et à tous les Burundais », affirmant que ce crime ne resterait pas impuni.

Ce meurtre intervient deux jours après que le président Nkurunziza a indiqué qu’il n’excluait pas de se présenter à un quatrième mandat « si le peuple le demande ».

Au moins 500 personnes ont été tuées et 300.000 ont choisi l’exil depuis le début de la crise politique au Burundi en avril 2015.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Lun 2 Jan - 11:24

Alors qu'il était attendu sur le continent pour réveillonner, le médecin de l'Ile-aux-Moines, dans le golfe du Morbihan, a été trahi par son petit bateau et un épais brouillard.

Durant la nuit de la Saint-Sylvestre, un médecin breton devait faire la fête avec ses amis... Il a finalement passé des heures dans le froid, seul, sur un îlot désert, comme un pauvre Robinson de la Saint-Sylvestre, raconte Le Télégramme.


Le golfe en plein brouillard



Samedi, en fin d'après-midi, le médecin de l'Ile-aux-Moines, l'une des îles habitées du golfe du Morbihan, monte dans son petit bateau et prend la direction du continent. Son service est fini, des amis l'attendent de l'autre côté du rivage pour fêter la nouvelle année. Le trajet n'est pas long, il le connaît par coeur. Sauf que ce soir-là, un épais brouillard a commencé à recouvrir le golfe et son dédale d'îles et de bras de mer.



En plein milieu de la traversée, le moteur du bateau fait des siennes, puis s'arrête. Le quinquagénaire n'a pas d'autre choix que celui de se laisser dériver dans la purée de pois. La chance n'est définitivement pas de son côté : la batterie de son téléphone portable est totalement déchargée, il ne peut prévenir personne. Le hasard des courants le porte alors jusqu'au rivage de l'un des deux îlots Logoden, deux morceaux de terre inhabités, situés en face d'Arradon.


Une première tentative de sauvetage échoue



Ne le voyant pas arriver pour le réveillon, ses proches finissent évidemment par alerter les secours. Vers 2h du matin, les sauveteurs de la SNSM du Golfe du Morbihan tentent une première sortie, font le tour des îles Logoden, mais l'épaisseur du brouillard et la nuit les empêchent de découvrir l'infortuné reclus sur son île.



Ce n'est finalement qu'une fois le jour revenu, vers 10h30, que les sauveteurs découvriront enfin le médecin. «Il avait l'air d'aller bien et semblait plutôt serein, raconte l'un des sauveteurs de la SNSM. Heureusement, il portait des vêtements chauds et avait une couverture. Mais il a dû souffrir du froid quand même car il faisait 0º cette nuit-là».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Sam 14 Jan - 17:51

Le loup est de retour en Ile-de-France, affirment deux associations spécialisées dans l'observation des loups.

Des hurlements « caractéristiques » à l’ouest d’Etampes (Essonne) mi-septembre 2015. En avril 2016, une tanière découverte à Montfort-l’Amaury (Yvelines). Le 11 mai de la même année, une proie consommée en vallée de Chevreuse. Des empreintes repérées au sud-ouest d’Arpajon (Essonne) en décembre dernier, après une opération de pistage de cinq heures. Et deux cadavres de chevreuils retrouvés en forêt de Rambouillet (Yvelines) dans la nuit du 28 au 29 décembre. Les constatations, en forme de carnet de bord, s’empilent, implacables.



L’Observatoire du loup, une association qui rassemble une quinzaine de spécialistes (géographes, biologistes…) apporte de nouveaux éléments pour accréditer sa thèse : le loup est de retour en Ile-de-France. « En collaboration avec l’association Alliance avec les loups, nous avons réunis de nombreux éléments depuis avril dernier, détaille Jean-Luc Valérie, président de L’Observatoire. Trois canidés sauvages sont en train de s’installer dans le sud de la région parisienne. Deux zones de dispersion sont déterminées. Une première dans le nord Essonne - sud Yvelines d’une surface de 40 000 ha est investie par deux canidés. La seconde zone concerne le sud Essonne - centre Seine-et-Marne et s’organise sur une surface de 60 000 ha, avec un seul individu ».



Les associatifs s’appuient notamment sur l’exemple des deux chevreuils « prélevés à la couche, en pleine nuit » fin décembre, dans la forêt de Rambouillet. « Les deux animaux, retrouvés à 5 m l’un de l’autre, ont eu la colonne vertébrale brisée. Il n’y a aucune trace de tirs ni de collision, explique Jean-Luc Valérie. Le chevrillard de 15 kg a été saisi à la gorge, ses viscères rouges (foie, cœur, poumons et reins) ont été consommés, l’estomac et les tripes ont été écartés et la tête emportée. Cette prédation est typique du loup ».



De son côté, Joël Druyer, lieutenant de louveterie chargé de la régulation des « nuisibles » dans les Yvelines, attend de « voir le loup pour y croire ». « Compte tenu de l’expansion de l’espèce, un jour, il arrivera. Mais je reste très prudent, insiste-t-il. Mes collègues et moi-même n’avons pas reçu d’informations précises ces derniers mois et je ne me prononce pas sans validation par des tests génétiques sur les poils et les excréments».

« Notre position n’a pas évolué : pas de confirmation sans preuve génétique, confirme Cédric Bayeux, de l’ONCFS (Office national des forêts) d’Ile-de-France. « Nous n’avons aucun intérêt à cacher quoi que ce soit, insiste son collègue, Eric Hansen. Il est certain que le loup arrivera en Ile-de-France, mais là, nous n’avons rien de tangible à avancer ».


Pas de psychose chez les promeneurs

Pas de panique chez les promeneurs réguliers. « Je pense que les loups resteront à l’écart de la population, raconte Valérie qui promène son chien tous les jours. C’est bien qu’ils reviennent, ils pourront tuer le gibier. C’est mieux que des prédateurs le fassent plutôt que des chasseurs. »

D’autres sont plus perplexes : « il faut s’en débarrasser, s’exclame José, 73 ans. Ce n’est pas chez eux ici, qu’ils retournent dans leurs montagnes ! »
leparisien.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Lun 16 Jan - 10:59

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 7548
Age : 49
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Lun 16 Jan - 11:03

La semaine dernière, le directeur de l' école polytechnique de Nice, nous a confié que les étudiant(e)s avaient trois ans de retard par rapport à une dizaine d' années... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Mar 7 Fév - 22:19

Cette semaine, c'est avec grand plaisir que Charlie vous dévoile la "Sextape" tant attendue du "Penelope Gate" !
Vous rêvez de vous présenter à la future élection présidentielle ? Venez donc passer notre test "Feriez-vous un bon candidat à l'Élysée ?"
Reportage à Chalon-sur-Saône : après vingt ans de combat judiciaire, un serial killer se retrouve piégé par la science et la persévérance.
Et enfin, on souhaite un joyeux anniversaire à "Fontaine", le fameux urinoir de Marcel Duchamp qui fête son centième anniversaire cette année.

Et bien plus encore dès demain matin chez votre kiosquier

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Ven 10 Fév - 13:00

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Ven 10 Fév - 13:35

EN DIRECT - Projet d'attentat à Paris : la jeune fille interpellée a prêté allégeance à Daech ce mercredi

TERRORISME - Quatre personnes ont été interpellées tôt ce vendredi 10 février à Montpellier et à Sète ou Tentalion. Selon nos informations, il s'agit de trois hommes soupçonnés de préparer un attentat kamikaze dans un lieu très fréquenté de la capitale. Une jeune fille de 16 ans, elle aussi interpellée, qui avait fait allégeance dans une vidéo à Daech, s'apprêtait à se rendre en Syrie.

Selon une voisine d'un des individus interpellés à Clapiers, interrogée par LCI, ce dernier, père de famille, était "très gentil".

L'opération des policiers antiterroristes a permis "l'interpellation de quatre individus, dont trois directement suspectés de préparer une action violente sur notre territoire", à Montpellier, Clapiers et Marseillan (Hérault), indique le ministre dans un communiqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Ven 17 Fév - 17:32

Le commanditaire de l'assassinat du juge Pierre Michel en 1981, François Girard, a obtenu une libération conditionnelle pour des raisons médicales jeudi.

Il n'avait jamais reconnu les faits. ​​​​​​Après avoir dit « qu'il était informé du projet », François Girard, 68 ans, commanditaire de l'assassinat du juge Pierre Michel, va quitter la maison centrale de Moulins-Yzeure dans l'Allier. La décision de la chambre de l'application des peines de la cour d'appel de Riom lui a accordé jeudi une libération conditionnelle pour raisons médicales, comme l'a révélé La Provence.

Membre du milieu marseillais impliqué dans les trafics d'héroïne à destination des Etats-Unis à la fin des années 1970, François Girard avait été condamné le 30 juin 1988 par la cour d'assises des Bouches-du-Rhône à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une mesure de sûreté de dix-huit ans pour avoir commandité depuis sa cellule l'assassinat, le 21 octobre 1981, du juge d'instruction marseillais.


Il est atteint d'une pathologie cardiaque


François Girard n'avait jamais reconnu les faits. Devant la cour d'appel de Riom, en janvier, il affichait « une position ambiguë » persistant à contester avoir commandité cet assassinat. « Il reconnaît qu'il était informé du projet et admet que sa condamnation était légitime compte-tenu de son parcours de vie », précise cependant la chambre de l'application des peines dans son arrêt.

François Girard sera placé sous surveillance électronique durant une année et devra résider chez une cousine éloignée demeurant en Gironde. Sa libération - à laquelle était opposé le parquet de Moulins et la commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté de Lyon - a été décidée en raison d'un état de santé très dégradé. Atteint d'une pathologie cardiaque grave nécessitant une prise en charge en réadaptation cardio-vasculaire, un médecin a attesté d'une « espérance de vie réduite à court terme ».

Déjà libéré, mais condamné pour trafic


« Il est rentré la première fois aux Baumettes à l'âge de 13 ans sous le premier mandat de Charles de Gaulle, indique son avocat Me Jean-Jacques Campana. Il a purgé 33 années de prison au total et il fallait lui permettre de se soigner dans des conditions que la détention n'autorise pas ».

En 2005, la cour d'appel de Paris avait déjà suspendu sa peine pour des raisons médicales mais, libéré le 14 mai 2005, François Girard n'avait pas respecté l'interdiction de paraître dans les Bouches-du-Rhône. Il était même incarcéré à nouveau le 28 août 2009 pour son implication dans une association de malfaiteurs en lien avec un trafic de cocaïne, ce qui lui vaudra une nouvelle condamnation à dix ans de prison, en 2011.

La famille du juge Michel, consultée par les magistrats, a fait connaître son opposition à cette libération conditionnelle. « Il avait 57 ans en 2005 alors qu'il en a aujourd'hui 68, se justifient les magistrats de l'application des peines. Son âge et son état de santé très dégradé limitent considérablement ses possibilités d'action ». Il a interdiction d'entrer en contact avec François Checchi et Charles Altiéri, les assassins du juge Michel, tous les deux placés sous libération conditionnelle en septembre 2015. Il devra également s'abstenir d'écrire ou d'intervenir publiquement sur cet assassinat.
Leparisien.fr avec AFP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Dim 26 Fév - 7:48

« Paris n’est plus Paris »: le président américain Donald Trump a cité aujourd’hui « un ami » qui ne met plus les pieds dans la capitale française, pour défendre sa politique migratoire en prenant la France, la Suède et l’Europe en général comme contre-exemples.

« La sécurité nationale commence par la sécurité aux frontières. Les terroristes étrangers ne pourront pas frapper l’Amérique s’ils ne peuvent entrer dans notre pays », a-t-il lancé lors de la grande conférence annuelle des conservateurs CPAC.

« Regardez ce qui se passe en Europe ! Regardez ce qui passe en Europe ! », a-t-il martelé, défendant une nouvelle fois ses propos controversés sur la Suède liant l’immigration à une présumée poussée de violence. « J’adore la Suède mais les gens là-bas comprennent que j’ai raison ».

S’il a déjà utilisé à de nombreuses reprises en campagne cette référence aux attentats perpétrés en France pour justifier sa politique sur l’immigration, le président républicain s’est attardé plus longuement cette fois-ci sur la capitale française.

« J’ai un ami, c’est quelqu’un de très très important. Il adore la Ville lumière. Pendant des années, tous les étés, il allait à Paris, avec sa femme et sa famille », a-t-il raconté. « Je ne l’avais pas vu depuis longtemps et j’ai dit « Jim, comment va Paris ? »; « Je n’y vais plus. Paris n’est plus Paris » « , a-t-il poursuivi. « Il n’aurait jamais raté une occasion. Aujourd’hui, il n’envisage même plus d’y aller », a encore raconté le 45e président des Etats-Unis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Penelope1956
Moby Dick
Moby Dick
avatar

Nombre de messages : 991
Age : 61
Localisation : LIlle Hellemmes
Groupe préféré : Led Zeppelin
Date d'inscription : 11/04/2013

MessageSujet: Re: L'Actualité   Dim 26 Fév - 22:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Sam 4 Mar - 15:29

Disparition de la famille Troadec : ce que l’on sait à ce stade de l’enquête

Après huit jours d’une enquête qualifiée d’« hors norme » par le procureur de la République de Nantes, les enquêteurs ne tiennent pas de piste sérieuse, mais disposent « d’éléments objectifs »

Alertés par l’une des sœurs de Brigitte Troadec, les policiers découvrent, le jeudi 23 février en soirée, à Orvault, près de Nantes (Loire-Atlantique), un pavillon déserté, dans « lequel la vie se serait comme arrêtée, à un instant T », pour reprendre les mots du procureur de la République.

Il fait 8 °C à l’intérieur. Le chauffage est coupé. Des brosses à dents manquent dans la salle de bain, mais une brosse à cheveux est toujours là. Aucun drap ne recouvre les lits, mais d’autres sèchent à l’extérieur, dans le jardin. Du linge humide se trouve encore dans le tambour de la machine. Dans l’évier, la vaisselle n’a pas été lavée et, dans le réfrigérateur, les sushis achetés par Brigitte Traodec et sa fille, le 16 février peu avant midi, sont désormais périmés.

Dans la chambre du fils Sébastien, au rez-de-chaussée, ils découvrent un téléphone portable – qui lui appartient – maculé de sang. A l’étage, ils retrouvent également celui de son père, qui, lui, est intact. Ceux de Charlotte et de Brigitte ont disparu.
De grandes quantités de sang dans la maison

D’emblée, ce soir-là, les enquêteurs observent également de « nombreuses traces de sang, en grande quantité », dans le pavillon. Certaines ont été « sommairement essuyées ». D’autres non. Au rez-de-chaussée, à l’étage et dans le garage, les expertises ADN mettront en évidence celui des parents, en grande quantité. Dans la chambre du fils et sur son téléphone, c’est le sang de Sébastien que les analyses feront apparaître. Celui de Charlotte n’est détecté nulle part. Mais de nouveaux prélèvements ont depuis été effectués dont les résultats sont attendus sous peu.

« Au sujet de la maison, on peut presque parler de scène de crime, a indiqué vendredi Pierre Sennès, le procureur de la République de Nantes, lors d’une conférence de presse. Trois personnes ont perdu du sang. On ne peut pas dire si des blessés se sont déplacés dans cette maison ou si des corps ont été traînés. On ignore également si elles ont été blessées, si elles sont auteures ou bien victimes. Quoi qu’il en soit, elles ont perdu beaucoup de sang. Les blessures sont incontestablement très graves. Et l’on peut penser que certaines sont décédées. »

Jeudi et vendredi derniers, un morpho-analyste venu d’Ecully (près de Lyon), a passé de longues heures à examiner les traces pour éclairer la scène. Il a notamment cherché à déterminer la trajectoire des coups portés, le positionnement des protagonistes au moment des faits, ainsi que la nature de l’arme (ou des armes) qui ont pu être utilisées. « Aucune arme ou objet pouvant avoir servi à commettre des violences » n’a, en effet, été retrouvé sur les lieux, a précisé Pierre Sennès.
Le dernier téléphone s’éteint à 3 h 12 cette nuit-là

Une première étude de la téléphonie a permis d’établir que les téléphones des quatre membres de la famille se sont éteints les uns après les autres, dans la soirée du 16 février. L’appareil de Sébastien est celui qui émet le dernier. Il est alors 3 h 12, le 17 février, très exactement. Les enquêteurs savent également que Charlotte a communiqué avec une amie à 19 heures ce soir-là, sur Internet. La scène de violence est donc survenue entre 19 heures et 3 heures du matin.

Aucun mouvement n’a été observé sur les comptes bancaires depuis le 16 février. Ce jour-là, les enquêteurs savent que Charlotte et sa mère sont allées faire opposition à la banque. « Pour offrir un cadeau à son frère, la jeune fille avait acheté des jeux vidéo sur un serveur américain, a précisé Pierre Sennès vendredi. Or, le retrait était bien supérieur à ce qu’elle croyait. Elle a cru à une escroquerie. Elle a pris peur. C’est tout. Son frère n’a rien à voir là-dedans. »

Par ailleurs, aucun retrait d’argent important n’a été effectué peu avant les faits. Le procureur de la République a également rappelé que « M. et Mme Troadec travaillaient tous les deux » – lui dans une entreprise de fabrication d’enseignes lumineuses à Orvault, elle au centre des impôts de Nantes – et que « le couple ne rencontrait aucun problème d’ordre financier ».
Des éléments retrouvés dans le Finistère

Mercredi, soit six jours après le début de l’enquête et alors que les recherches se concentraient sur Orvault, un « pantalon en jean gris » appartenant à Charlotte a été découvert par une joggeuse dans un fossé, à Dirinon, dans le Finistère, soit à près de 300 km de Nantes. A l’intérieur des poches, la carte Vitale de la jeune fille, une carte de fidélité d’un magasin lui appartenant également et une carte bancaire ont été retrouvées.

Le lendemain, un livre de jeunesse, « façon album de Mickey », selon Pierre Sennès, a été découvert 500 m plus loin, dans la même zone boisée, à quelques kilomètres de Landerneau, berceau de la famille Troadec. Il portait une étiquette au nom de « Pascal Troadec », alors en classe de quatrième.
Les résultats des analyses sur la voiture non communiqués

Jeudi matin, c’est la Peugeot 308 du fils Sébastien qui était signalée à Saint-Nazaire. A ce stade des investigations, impossible de dire depuis quand elle était là, exactement. « A ce sujet, les témoignages sont contradictoires », a indiqué le procureur. Impossible aussi de savoir qui l’a déposée à cet endroit. On ignore également si le conducteur était seul, ou s’il avait un ou plusieurs passagers.

Ce que l’on sait, c’est que la famille Troadec n’avait aucune attache connue dans cette cité portuaire, située à 55 km d’Orvault. Cette voiture était la seule absente devant le pavillon familial quand les policiers ont été alertés le 23 février. L’Audi A4 et la BMW des parents étaient toujours stationnées rue d’Auteuil. Elles ont été saisies pour expertise. La Peugeot, elle, était donc activement recherchée et faisait d’ailleurs l’objet d’une diffusion nationale.

Elle se trouvait sur un parking, régulièrement stationnée, en plein cœur de la ville, à deux pas de commerces. Immédiatement confiée aux mains des techniciens, elle a été passée à la loupe. Dans cette voiture, qui paraissait avoir été nettoyée, les experts ont constaté l’absence d’un tapis dans le coffre et procédé à des prélèvements sur le dos des sièges arrière notamment. Des traces de sang ont été observées. Les résultats des analyses diront à qui il appartient. Mais Pierre Sennès a d’ores et déjà annoncé qu’il ne communiquerait pas « en temps réel, ces éléments, fondamentaux pour l’enquête ». « La justice se doit de mener à bien cette enquête, a ajouté le procureur de la République de Nantes. Il faut prendre garde à ne pas entraver l’enquête pour ne pas faire échec à la manifestation de la vérité. »

Ce samedi, les opérations de ratissage qui étaient menées dans le Finistère ont été levées. De leur côté, les nombreux enquêteurs de la DIPJ de Rennes poursuivent leurs investigations, pour faire la lumière sur cette affaire qualifiée d’« exceptionnelle ». Une centaine d’hommes sont mobilisés. « Ce qui est certain, à ce stade, c’est que les quatre membres d’une famille ont disparu et que trois d’entre eux ont beaucoup saigné a conclu Pierre Sennès. Tous les scénarios sont possibles. Des hypothèses s’additionnent qui ouvrent des pistes d’enquête. Il n’est pas impossible que quelqu’un se livre à un jeu morbide pour balader les enquêteurs. Mais ils restent concentrés sur leur objectif, qui est de faire la vérité dans cette affaire. »

Anne-Hélène Dorison (Nantes (intérim))
Journaliste au Monde

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Dim 5 Mar - 22:05



Le porno tue. Le corps d'un Japonais de 50 ans a été retrouvé chez lui, enterré sous 6 tonnes de magazines pornos, raconte la presse anglaise. C'est son propriétaire qui a fait la terrible découverte après avoir pénétré dans l'appartement, inquiet de ne pas avoir de nouvelles, ni de loyers, de son locataires depuis 6 mois.

C'est un membre de l'équipe chargée de nettoyer le logement de ce toxicomane de la pornographie qui a révélé l'information. La compagnie a été engagée pour enlever les magazines X discrètement de manière à ce que les voisins ne remarquent rien et que la famille du quinquagénaire décédé soit préservée d'une humiliation.

(20 minutes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Jeu 16 Mar - 21:35

VIDÉO - Armé d'un fusil et de grenades, un élève de 17 ans a ouvert le feu sur le proviseur, blessant une dizaine de personnes.

Tranquille petite ville provençale déjà écrasée, en cette mi-mars, par une chaleur précoce, Grasse a pris jeudi des allures de camp retranché. Après la fusillade intervenue à la mi-journée dans le lycée Alexis-de-Tocqueville, au cours de laquelle le proviseur de l'établissement ainsi que plusieurs élèves ont été touchés par les tirs d'un élève de 16 ans scolarisé en première L dans ce même établissement, la sous-préfecture des Alpes-Maritimes a été bouclée par les forces de l'ordre tout l'après-midi.

Tous les élèves des établissements scolaires de la ville ont par ailleurs été cantonnés dans leur école jusqu'en fin d'après-midi. Même le tribunal a été claquemuré pendant plus de deux heures. «Ma fille m'a appelée à 13 h 12, elle était en pleurs», raconte une maman d'élève de terminale venue prendre des nouvelles de sa progéniture vers 5 heures de l'après-midi près de ce lycée. L'établissement est situé en périphérie de la ville et accueille environ un millier d'élèves. «Pour l'instant, elle est encore confinée avec les autres élèves dans le gymnase, reprend la maman. Je sais que je n'aurais pas dû venir, que ça ne sert à rien, mais c'est terrible, je n'ai pas pu m'en empêcher.»

Plus loin, deux lycéens, qui avaient réussi de leur côté à quitter l'établissement, livraient leur témoignage. «Il était aux alentours de 12 h 50, raconte Andreas, un élève de terminale. C'était la panique, j'ai entendu quatre coups de feu, après j'ai vu une foule courir, du coup on a tous couru. Ensuite, j'ai pu prendre quelques vidéos de policiers en intervention, et ils nous ont dirigés mains sur la tête dans le couloir. Il y avait des traces de sang partout, c'était troublant. C'est après qu'on a compris ce qui s'était passé: c'était un petit jeune, pas du tout comme un radical, un tout petit qui est arrivé et qui a tiré sur le proviseur»

«Nous sommes passés à côté du pire. Il s'agit visiblement de l'acte fou d'un jeune homme fragile et fasciné par les armes à feu »
Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale

Au total, dix victimes, mais aucune gravement, ont été dénombrées, dont trois pour un état de choc. La ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, s'est immédiatement rendue sur place. «Nous sommes passés à côté du pire. Il s'agit visiblement de l'acte fou d'un jeune homme fragile et fasciné par les armes à feu», a-t-elle ajouté.

Fabienne Atzori, la nouvelle procureure de la République de Grasse, a connu ainsi son baptême du feu avec cet événement qui a mis toute la ville en émoi. À 17 h 30, dans les sous-sols du palais de justice, elle a donné une conférence de presse et livré les premiers éléments de l'enquête. «À 12 h 55, un élève du lycée Tocqueville s'est introduit dans l'établissement avec un fusil à pompe, plusieurs munitions pour ce fusil (des cartouches chargées avec du plomb, NDLR), des armes de poing et une grenade d'exercice, a précisé la magistrate. Il semblerait aussi qu'il ait confectionné un explosif artisanal mais cela mérite des éclaircissements.» Selon elle, l'élève serait d'abord entré par erreur dans une classe, attirant sur lui l'attention des élèves qui préviennent alors le proviseur, lequel décide d'intervenir. Mais avant qu'il n'ait pu le faire, le tireur blesse au ventre l'un de ses camarades. Le proviseur s'interpose alors courageusement et, à son tour, est blessé à l'épaule. D'autres élèves semblent avoir été touchés incidemment par ces tirs de plomb avant que, vers 13 h 05, l'individu soit interpellé en douceur par la police. «Il était inconnu des services de police ou de justice», a aussi souligné la représentante du parquet, indiquant que le jeune élève est en garde à vue pour «tentative d'assassinats».

Les motivations de son acte semblent liées aux mauvaises relations qu'il entretenait avec d'autres élèves de son lycée, excluant tout mobile terroriste, selon la procureure. Son profil Facebook fait toutefois apparaître un profil inquiétant, le jeune garçon ayant, semble-t-il, posté plusieurs images morbides, notamment une photo du massacre du lycée de Columbine, aux États-Unis, qui avait fait 15 morts en 1999. Selon une source politique, l'assaillant est le fils d'un élu de droite de la ville de Grasse.

La sécurité du lycée Tocqueville est-elle en cause? Selon un élève de l'établissement croisé non loin de là, «depuis les attentats, il y a eu un renforcement de la sécurité, au niveau des entrées et des sorties. Ils contrôlaient à chaque fois l'identité, on devait montrer les carnets à un surveillant. Ils faisaient plus attention mais, depuis quelques mois, ça s'est relâché et je pense que c'est comme ça qu'il a réussi à rentrer avec une arme.»

Venu rendre visite aux blessés à l'hôpital, le président de la région, Christian Estrosi, n'a pas voulu lancer une éventuelle polémique sur la question des portiques de sécurité qui pourraient détecter des métaux - ce dont le lycée grassois n'était pas équipé -, se contentant de renvoyer la balle dans le camp de l'État. «Un établissement scolaire, quel qu'il soit, doit être un sanctuaire de la République, a simplement souligné celui qui est aussi 1er adjoint de la ville de Nice. Quand je vois la manière dont on m'a contesté le fait que, dans les écoles de ma ville, là où je suis l'autorité, j'ai voulu placer des policiers municipaux dans chaque école... Eh bien je pense que l'État devrait prendre des mesures qui fassent que, devant tous les établissements de second degré, il y ait des moyens exceptionnels relevant, bien évidemment, de l'État et du ministère de l'Intérieur…»

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/03/16/01016-20170316ARTFIG00369-grasse-sous-le-choc-apres-une-fusillade-dans-un-lycee.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Dim 19 Mar - 13:40

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 7548
Age : 49
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Lun 20 Mar - 9:50

"Prenez et fumez en tous car ceci..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 7548
Age : 49
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Mer 22 Mar - 15:58

Attaque terroriste à Londres, Westminster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Mer 22 Mar - 19:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Mer 22 Mar - 19:29

EN DIRECT. Attentat à Londres: des morts et une vingtaine de blessés à Parliament Square, près du Palais de Westminster
La police britannique a qualifié l'attaque de "terroriste". Des lycéens français de Concarneau figurent parmi les blessés.
22/03/2017 15:51 CET | Actualisé il y a 9 minutes

GRANDE-BRETAGNE - Au moins trois personnes sont mortes dans un attentat terroriste à Londres ce mercredi 22 mars, quand un homme a lancé sa voiture contre la foule sur un pont menant au Parlement et poignardé à mort un policier avant d'être abattu par la police.

"Quatre personnes ont été tuées, dont le policier qui protégeait le parlement et son assaillant présumé qui a été abattu par un policier", a confirmé Mark Rowley, le commandant de l'unité anti-terrorisme dans une déclaration à Scotland Yard.

L'attaque a également fait au moins vingt blessés. Parmi eux figurent trois élèves français, dont deux dans un état grave, du lycée Saint-Joseph de Concarneau qui étaient en voyage scolaire dans la capitale anglaise.

L'attaque, que Scotland Yard à qualifiée de "terroriste jusqu'à preuve du contraire", a eu lieu en début d'après-midi devant le Parlement de Westminster, en plein cœur de Londres, où la Première ministre Theresa May venait de s'exprimer devant les députés.

Selon Mark Rowley, l'assaillant présumé a d'abord renversé plusieurs piétons, dont trois policiers, sur le pont de Westminster menant au Parlement et à Big Ben, attraction touristique majeure de la capitale britannique.

Au moins deux personnes sont mortes sur le pont. Plus d'une dizaine ont été soignées sur place, selon les services ambulanciers de Londres. Une femme, qui a sauté dans la Tamise pour échapper au véhicule, a été repêchée grièvement blessée.

Les députés évacués

Se trouvant sur les lieux, l'ancien ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski a filmé des personnes allongées par terre, et partagé les images sur Twitter. "Une voiture sur Westminster Bridge vient juste de faucher au moins cinq personnes", a-t-il écrit.

Après avoir embouti son SUV gris contre des grilles peu après la sortie du pont, l'assaillant est sorti de la voiture et a couru vers une entrée du Parlement toute proche, avant de poignarder un policier, a ajouté Mark Rowley. La police a fait feu sur lui alors qu'il essayait de s'attaquer à un deuxième officier.

Tobias Ellwood héroïque (ici donnant un massage cardiaque à l'officier de police blessé), qui a perdu son propre frère Jon dans les attentats de Bali en 2002"

"Nous étions en train de prendre des photos de Big Ben lorsque tout le monde s'est mis à courir et que nous avons vu un homme d'une quarantaine d'année portant un couteau d'environ vingt centimètres. Ensuite on a entendu trois coups de feu. Nous avons traversé la rue et avons vu l'homme en sang par terre", a raconté Jayne Wilkinson à l'agence britannique Press Association.

"J'ai clairement entendu des coups de feu. J'ai vu tomber quelqu'un habillé de noir. Je pense que c'était un policier", a déclaré à l'AFP une employée du Parlement qui a vu la scène depuis son bureau.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme a agi seul, a déclaré Scotland Yard. "L'enquête a été confiée au commandement anti-terroriste" et des "policiers supplémentaires seront déployés ce (mercredi) soir" dans les rues de Londres, a ajouté la police, appelant la population à la vigilance.

Réunion de crise

Les députés ont aussitôt été confinés à l'intérieur du Parlement avant d'être évacués un peu plus tard vers Westminster Abbey, toute proche, escortés par des policiers lourdement armés.

La Première ministre Theresa May "va bien", a indiqué un porte-parole du 10, Downing Street. Il a refusé de confirmer si Theresa May se trouvait encore sur place au moment de l'attaque. Des photos la montrent quittant le Parlement à grande vitesse à bord de sa voiture officielle.

La Première ministre devait présider dans la soirée une réunion de crise interministérielle Cobra, ont indiqué ses services.

L'attaque a mobilisé un hélicoptère de secours et de nombreuses ambulances. La station de métro de Westminster a été fermée et la grande roue du London Eye était à l'arrêt en fin d'après-midi.

Un an jour pour jour après les attentats de Bruxelles

François Hollande a exprimé la solidarité et le soutien de la France aux Britanniques. Angela Merkel a elle apporté son soutien aux "amis britanniques et à tous les habitants de Londres".

Donald Trump s'est de son côté entretenu par téléphone avec Theresa May. "Nous condamnons l'attaque de Westminster que le Royaume-Uni considère comme un acte de terrorisme et nous saluons la réponse rapide de la police britannique", a indiqué Sean Spicer porte-parole de l'exécutif américain, assurant Londres du plein soutien de Washington.

Au Parlement écossais à Édimbourg, les débats sur un référendum d'indépendance ont été suspendus sine die pour informer les députés de l'incident à Londres. Un responsable de la sécurité a précisé que la police écossaise passait en revue la sécurité à Holyrood, le quartier d'Edimbourg où se trouve le Parlement écossais.

Scotland Yard a annoncé début mars que les services de sécurité britanniques avaient "déjoué treize tentatives d'attentat terroriste depuis juin 2013". Le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni est fixé depuis août 2014 à "grave", le quatrième sur une échelle de 5. A la suite des attentats de novembre 2015 en France, la police avait annoncé le déploiement de 600 policiers armés supplémentaires à Londres, portant leur nombre à 2800.

L'attaque de Londres est survenue alors que la Belgique commémorait les attentats qui avaient fait 32 morts à Bruxelles il y a un an, le 22 mars 2016. Elle rappelle les attentats de Nice (84 morts) et Berlin (12 morts), également en 2016, commis en lançant à chaque fois un camion contre la foule. Elle s'inscrit dans un contexte de menace terroriste en Europe, notamment des jihadistes de Daech.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Sam 25 Mar - 17:23



- Pas mal tes pompes Fifi
- Il les a pas payées
- Ta gueule Jean-Luc
- Un cadeau de tes enfants ?
- Ta gueule Benoît
- Mdr
- Ta gueule Marine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Mer 29 Mar - 16:41


Publié le 28.03.2017 à 20:14
Mis à jour le 28.03.2017 à 22:09

C’est un fait divers qui s’est terminé dans un bain de sang. Lundi, trois adolescents ont tenté de cambrioler une maison dans la banlieue de Tulsa, dans l’Oklahoma. Et le fils du propriétaire les a abattus avec un fusil semi-automatique, ont indiqué les autorités.

Selon le bureau du shérif, les adolescents étaient masqués et armés d’un couteau et d’un poing américain. Deux avaient « 16 ou 17 ans » et le troisième « 18 ou 19 ans ». Le fils du propriétaire, âgé de 23 ans, a indiqué qu’il faisait la sieste quand il a entendu du bruit provenant de la porte arrière de la maison. Il a tiré sur les intrus avec un AR-15, un fusil semi-automatique. Deux sont morts sur place et un troisième sur le pas de la porte.

Selon le shérif adjoint, « l’affaire a l’air d’être un cas de légitime défense ». Si l’enquête le confirme, l’auteur des tirs ne devrait donc pas être inculpé. L’Oklahoma est en effet l’un des Etats qui dispose d’une loi « stand your ground » les plus permissives du pays, qui justifie le recours à la force létale en cas de danger, sans obligation de battre en retraite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Lun 3 Avr - 11:14

Publié le 3/4/17. Source : Moutons rebelles.



Le jeudi 19 juin 1986, sur le trajet à moto le ramenant de Cannes à Opio, Coluche est accompagné de deux amis. Coluche roule à vitesse modérée (selon l’expertise, à environ 60 km/h au lieu des 90 km/h autorisés).

Sans aucun motif apparent, un poids lourd lui coupe brusquement la route en effectuant une manœuvre criminelle, un virage sec à gauche coupant la route.

L’humoriste ne peut rien faire pour éviter la collision, sa tête percute l’avant droit du camion, un choc qui lui est fatal.

C’est ce qui se passe quand un humoriste dérange trop les puissants et, à priori, cela continuera encore en 2015 et les années suivantes ! Demandez l’avis de Dieudonné.

Quid de la mort de Coluche ?

Les médias ont menti depuis le début, car ils n’ont rapporté que la version du chauffeur du camion, mais jamais la version des deux amis de Coluche, Ludovic Paris et Didier Lavergne, qui étaient quelques mètres derrière lui, à moto, et qui ont tout vu : le chauffeur a braqué au dernier moment en plein milieu d’une ligne droite pour écraser Coluche, qui roulait à 60 km/h, alors que la version du chauffeur et de la télé, c’est que Coluche roulait très très vite, comme un fou, et se serait encastré dans un camion dans un virage, car il n’aurait pas eu le temps de le voir.

Didier Lavergne: <<Je suivais Coluche à deux, trois mètres, pas plus. Nous étions presque roue dans roue. Le camion a tourné sans mettre son clignotant, sous le nez de Coluche>>.

France-Soir le 20juin 1986 (comme quasiment tous les médias): <<Derrière lui, ses deux amis, Ludovic Paris et Didier Lavergne, n’ont rien vu, leur pote était déjà mort quand ils sont arrivés à sa hauteur.>>

Didier : <<Ah mais, c’est complètement faux ! J’ai tout vu. C’est même moi qui ait indiqué aux gendarmes l’endroit précis où la tête a heurté. J’ai vu la tête, boum, elle a heurté l’angle du phare. Lorsque le camion est arrivé à la hauteur de Coluche, tout d’un coup, le chauffeur a braqué la cabine sous son nez. À un mètre ou deux près, il aurait freiné>>.

Tous les journaux ont écrit: <<Quand ils sont sortis du virage, le camion était déjà en travers.>>

Didier : <<Mais c’est ça qui est faux ! Moi je l’ai toujours dit, le camion venait droit vers nous. Et il était loin.>>

Coluche était un motard chevronné, et n’était ni bourré ni drogué ce jour-là d’après les analyses scientifiques officielles.

Ses deux camarades (qui étaient quelques mètres derrière lui) ont immédiatement freiné quand le camion a soudainement braqué, preuve que la version officielle est un énorme mensonge: il y avait largement la distance et le temps pour s’arrêter et ne pas rentrer dans le camion.

Didier (trois mètres derrière Coluche) : <<C’était pas limite du tout. Je me suis arrêté sans faire de traces sur le bitume, et sans tomber…devant la cabine du camion. Michel, lui, n’a pas freiné parce que le camion lui a claqué la porte au nez. Et Michel ne pouvait avoir d’autre réaction que celle qu’il a eue, parce que c’est un réflexe de motard. Un réflexe, c’est quand t’as pas le temps de réfléchir.>>

Ludovic (dix mètres derrière Coluche) : <<C’était un bon freinage quoi, pas en urgence. On n’allait pas vite, encore une fois, ON N’ALLAIT PAS VITE>>.

Didier : <<il roulait vers nous, ça j’en suis sûr. Parce que ça aussi…il aurait été arrêté, et puis il aurait tourné et fait la manoeuvre quand on est arrivés, bon, peut-être que je me serais posé moins de questions. Mais là,c’était comme s’il avait fait exprès, pour nous foutre en l’air, tu vois.>>

Une expertise scientifique ordonnée par le juge Renard avait prouvé que le chauffeur avait menti sur la vitesse de la moto.

Mais le juge est un des fameux juges francs-maçons liés au milieu de Nice, mis à la retraite d’office quelques années plus tard dans le plus grand scandale concernant la justice depuis des décennies : il a choisi (sur ordre ?) de ne garder que la version du chauffeur, et d’éliminer 2 des 3 témoins, qui n’ont pas été entendus lors du procès !

Le chauffeur travaillait ce jour-là non pas pour son employeur, mais à son compte et, comme par hasard, il transportait des gravats provenant du chantier de la gendarmerie de Grasse.

Et la Gendarmerie de Grasse

C’est à un barrage de la gendarmerie de Grasse, à la sortie de Valbonne, que les amis de Coluche qui étaient à moto quelques minutes derrière Coluche se sont heurtés, seulement dix minutes après que la camion ait heurté Coluche.

Un barrage, alors que les secours n’étaient pas encore arrivés à Opio sur le lieu de drame ! Depuis combien de minutes ce barrage était-il en place ?

Didier et Ludovic ont effectivement trouvé très étrange qu’aucun véhicule ne soit passé sur les lieux du drame entre le moment de l’accident et l’arrivée des secours.

Pendant de très très longues minutes, la route était totalement déserte. Il a fallu attendre plusieurs dizaines minutes pour que les secours arrivent, alors qu’au bout de 10 minutes la gendarmerie de Grasse avait déjà mis en place un barrage.

Très étrange, non ?

Non seulement les médias nous ont caché tout ça, mais en plus ils nous parlaient d’une livraison anodine dans un camping … totalement inexistant en fait à cet endroit là.

Encore des mensonges.

Après « l’accident », ce chauffeur ne s’est à aucun moment occupé de Coluche couché par terre contre le camion. Non, il voulait juste signer le constat !

Abracadabrantesque.

Encore plus abracadabrantesque, quand on se souvient que, dans les médias à l’époque, dans les jours qui ont suivi l’accident, il nous était présenté comme un homme bouleversé qui aimait Coluche !

Encore des mensonges.

Didier : <<Attends ! Mais le chauffeur, c’était incroyable ! Ça aussi, ça m’a choqué… Il est pratiquement sorti tout de suite avec les papiers pour faire le constat, c’est insensé !

Le type qui voit un mort au sol et il attend avec sa sacoche et ses papiers pour faire le constat, c’est un truc de fou. Il ne s’est jamais approché de l’homme qui pouvait n’être que blessé par terre, c’est ce qui m’a choqué le plus. Tu vois il marchait en tenant sa pochette derrière comme ça.>>

Didier s’est adressé au chauffeur : <<T’as vu qui t’a mis par terre ? C’est Coluche ! » Et il n’a pas fait de commentaire. Il ne s’est pas plus approché pour avoir un geste de compassion humain… C’était très bizarre.>>

Pourquoi Coluche aurait-il été tué ?

Tous ceux qui ont rencontré Coluche à cette époque sont unanimes : il s’apprêtait (selon ses propres termes) à <<hurler sa pourriture au monde>>. Il était en train de préparer un nouveau spectacle au vitriol pour la rentrée, au Zénith de Paris, dans lequel il allait taper très très fort sur Mitterrand et sur la gauche caviar qui ne faisait rien contre le chômage, et, surtout, il allait parler de Mazarine.

Il connaissait tous les secrets du tout-Paris (politique, show-biz,…) grâce à son secrétaire personnel, Jean-Michel Vaguelsy. <<Je vais les secouer, je vais les allumer tous !>> répétait-il souvent. << Jusque-là, on a bien rigolé, mais ils n’ont encore rien vu : cette fois, ils ne vont plus rire du tout.>>

Trois jours avant sa mort, le 16 juin 86, Coluche déclarait à Michel Denisot : <<Les hommes politiques vont recevoir. Lors de mon dernier spectacle j’avais fait peur à certains hommes politiques, mais là, je vais carrément leur faire honte.>>

Dans un magazine télé en 1986 à propos des hommes politiques : <<Un pour tous, tous pourris.>>

Son producteur Paul Lederman, cité dans le livre du journaliste du Monde, Philippe Boggio : <<Coluche avait envie d’en découdre avec les socialistes.>>

Mitterrand et le PS étaient probablement effarés à l’idée que l’homme de gauche le plus populaire en France allait passer les deux années avant la présidentielle de 1988 à les attaquer impitoyablement.

Et Mitterrand (à l’époque) faisait tout pour empêcher qu’on parle de sa fille (des centaines d’écoutes illégales, harcèlement physique quotidien de Jean-Edern Hallier par des agents secrets en civil pour le rendre fou; quand il racontait ça tout le monde le prenait pour un parano…mais cela a été confirmé des années plus tard lors du procès des écoutes).

Quasiment tout ce que Coluche avait écrit et enregistré a disparu selon sa dernière compagne Fred Romano : <<Je n’ai jamais su trop quoi penser de cet accident, ce qui est certain c’’est qu’il était en pleine préparation d’un spectacle explosif, les bandes étaient enregistrées et elles ont disparu comme par miracle après l’accident, j’aurais aimé savoir ce que contenaient ces bandes….>>

Didier Lavergne : <<Il y avait une balle encadrée dans son bureau avec écrit : « La prochaine sera pour toi ». C’était clair. C’est-à-dire qu’on lui avait annoncé que s’il faisait trop chier, on allait le descendre.>> Et depuis son retour sur scène en 1985, il recevait à nouveau des menaces de mort régulières, des balles, des lettres,… Il faisait aussi chanter l’Union Européenne et ses stocks faramineux de nourriture, ainsi que des grands groupes de l’agro-alimentaire, une dizaine de chantages de ce genre en tout, pour obtenir plus de nourriture pour les Restos du Coeur.

Il réussissait là où les politiques ne faisaient rien ou si peu, et en plus il allait s’attaquer au chômage, donc faire honte à la classe politique par des actions concrètes et par ses mots dans son spectacle à la rentrée 1986. Il était en passe de discréditer les hommes politiques français.

Coluche pensait qu’ils étaient trop cons pour pouvoir le tuer, comme le dit un de ses proches dans le livre.

Comment les médias ont-ils pu mentir à ce point ?

Les dépêches venaient de l’AFP, agence de presse dépendant de l’état, où travaillent au moins quatre membres des Renseignements Généraux; plusieurs sont reproduites et analysées dans le livre, et c’est là que l’on retrouve la gendarmerie de Grasse : c’est d’elle que proviennent toutes les informations reprises par le journaliste de l’AFP.

Information ?  Non, désinformation plutôt !

Sur les faits, dont plusieurs sont carrément inventés : on invente des témoins qui racontent avoir été doublés par Coluche et ses amis <<à une vitesse impressionnante>>, alors que, je le rappelle, l’expertise scientifique a prouvé que Coluche roulait à 60 km/h.

Et manipulation psychologique : on insiste bien lourdement sur le fait que Coluche était un champion de vitesse à moto. Et une fois les deux témoins amis de Coluche entendus…par la gendarmerie de Grasse, une seule phrase de leurs longs témoignages subsiste dans la dépêche qui en fait mention, le 20 juin au matin, mais rien sur leurs accusations envers le chauffeur du camion.

Fondamentalement, les médias n’ont pas enquêté.

Au procès, 99% des médias étaient absents ! Et les seuls présents, comme l’AFP et France-Soir, se contentaient de répéter la version totalement incohérente du juge, qui a réussi l’exploit de dissimuler que la version des amis de Coluche était l’exact contraire de la version du chauffeur : il a fait comme s’il n’y avait qu’une seule version et aucune contradiction.

Mentir par omission, désinformer par inaction, c’est très facile, et ça arrive tout le temps, il suffit de lire le Canard Enchainé chaque semaine, puis de regarder le JT pour voir comment ça marche.

Quel hasard de constater que Daniel Balavoine, Coluche et Jean-Edern Hallier, les trois artistes qui ont le plus enquiquiné François Mitterrand, sont morts dans des accidents survenus à point nommé.

Mais je ne suis probablement qu’un cornichon de conspirationniste pour décoder ainsi la mort de Coluche, du moins, beaucoup le penseront peut-être et je n’en ai rien à cirer, car ce n’est qu’un assassinat politique parmi tant d’autres que l’on vous a caché !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 7548
Age : 49
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Lun 3 Avr - 12:19

Attention à ce genre d 'allégations.
J' ai du mal à croire que ses deux potes n' aient pas alerté plus tôt une certaine presse,et pourquoi n' ont-ils pas porté plainte contre le chauffeur, ou incité la famille de Coluche à le faire??
De plus, cette histoire de bandes disparues est bidon, puisque il existe l' album post mortem "Mimi 86".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40761
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Mer 5 Avr - 10:29

Présidentielle : le show Poutou, sans cravate et sans pitié

Le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) a une nouvelle fois marqué les esprits mardi soir, en cassant tous les codes établis lors du deuxième débat de la présidentielle.

Détendu, impertinent, anticonformiste et très direct. C'est un véritable show que Philippe Poutou, connu pour son franc parler et son côté «Monsieur tout-le-monde», a livré mardi soir sur le plateau du «Grand Débat» de la présidentielle. Du début à la fin, le «petit candidat» a détonné.

Dès les premières minutes de l'émission, Philippe Poutou donne le ton en refusant de poser pour la photo aux côtés des dix autres candidats. «Il manque Poutou», font remarquer plusieurs candidats. Malgré les efforts d'Emmanuel Macron pour le faire revenir dans le rang, le candidat-ouvrier ne changera pas. Ou comment crever l'écran... sans se montrer.

Costume-cravate pour les huit autres candidats hommes, tee-shirt à manches longues pour Poutou. C'est avec son habituel style vestimentaire très décontracté que le candidat d'extrême gauche s'est présenté devant les caméras de CNEWS et BFM TV. Une manière d'incarner l'homme simple, mais aussi de se distinguer visuellement de tous les autres. «Ce n'est pas parce que je n'ai pas de cravate que vous pouvez me couper», lâche-t-il aux journalistes.



“C'est pas parce que je n'ai pas de cravate qu'il faut m'interrompre” #LeGrandDebat#poutou
— Philippe Poutou (@PhilippePoutou) 4 avril 2017





Si #poutou est élu, il sera le premier President en pyjama...#LeGrandDebatpic.twitter.com/2tmRp5MOlD
— docteur masqué (@docteurmasque) 4 avril 2017



Quand les autres, droits comme des piquets, attendent sagement derrière leurs pupitres qu'on leur donne la parole, Poutou, lui, gesticule et n'hésite pas à se retourner pour parler avec ses proches. Dé-ten-du. Une attitude qui a suscité bon nombre de plaisanteries sur Twitter.



" Tu peux déplacer mon Kangoo? je l'ai garé sur une livraison. " #LeGrandDebatpic.twitter.com/Q6kFWurm4Q
— Kaïra Garfeld (@KevinRazy) 4 avril 2017

Mais Philippe Poutou s'est avant tout distingué par ses propos, son débit rapide et ses attaques frontales. Le candidat du NPA s'en est notamment pris frontalement à François Fillon. «Plus on fouille, plus on sent la corruption, plus on sent la triche», lâche-t-il à l'attention de l'ancien Premier ministre. Des attaques qui finiront par faire sortir Fillon de ses gonds, ce dernier menaçant alors le petit candidat à la langue bien pendue d'un «procès».

C'est LA phrase-choc signée Poutou du soir : «Nous, quand on est convoqué par la police, nous n'avons pas d'immunité ouvrière, on y va», assène-t-il à Marine Le Pen, après avoir reproché au FN de «piquer dans les caisses» de l'Europe. La phrase fait le bonheur des réseaux sociaux, où elle est reprise en boucle.



#LeGrandDébat : "Nous, on n'a pas d'immunité ouvrière" @PhilippePoutou à @MLP_officielpic.twitter.com/OG5x6Mo93u
— CNEWS (@CNEWS) 4 avril 2017



Emmanuel Macron n'a pas échappé aux piques du candidat anticapitaliste. «Ça se voit que vous ne connaissez pas grand-chose au travail», lui lance Philippe Poutou. «A force d'être énarque, banquier, puis ministre, on ne comprend pas ce qui se passe réellement.»



#LeGrandDebat : "Ca se voit que vous ne comprenez pas grand chose au travail" @PhilippePoutou à @EmmanuelMacronpic.twitter.com/7uCy8EHQf1
— CNEWS (@CNEWS) 4 avril 2017

Un habitué des coups d'éclat



Philippe Poutou n'en était pas à son coup d'essai. Son franc parler, son apparence simple et détendue ainsi que son humour sont devenus pour lui des marques de fabrique, une manière de rappeler qu'il est hors du «système». En 2012, lors de la précédente campagne présidentielle, le candidat du NPA avait détonné sur le plateau de l'émission «Des paroles et des actes», sur France 2. «Si je me fais chier depuis huit mois, c'est bien que je suis motivé !», avait-il lâché en direct. Et quand François Lenglet lui parlait chiffres, Poutou rétorquait : «Cela n'existe pas les charges sociales, c'est cotisations sociales. Ça, c'est le langage patronal.» Une sortie qui avait provoqué l'hilarité du plateau.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 7548
Age : 49
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: L'Actualité   Mer 5 Avr - 12:12

cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Actualité   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Actualité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» l'actualité de Neil Young
» Slide Guitars: un nouveau blog sur les actualités slide
» Actualités sur Abc Blues & Soul
» Actualités insolites & planète web
» Actualité ciné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Led Zeppelin :: LZF :: Autres Discussions-
Sauter vers:  
Les forums partenaires