Led Zeppelin

Un forum sur le grand groupe qu'est Led Zeppelin.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chroniques de Rockmaniacs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Mer 30 Aoû - 22:21



On ne va pas chercher la complication avec Danger Danger. C'est du Hard US bien fagoté avec des mélodies accrocheuses et bien percutantes et cet album Screw It s'inscrit parfaitement dans ce qui se faisait à la fin des années 80. En fait, ça me détend pour cette fin de soirée. Et en plus, la pochette est marrante.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Mer 30 Aoû - 22:24



Ce groupe US fut fondé par Dann Huff, guitariste-chanteur et Alan Pasqua (véridique...) aux keyboards. Le frère du premier cité, David se mit derrière les futs et Mike Brignardello s'occupa des parties de basse. Le premier album intitulé Last Of The Runaways sortit en 1989 et cartonna bien aux US et ce, grâce au titre I'll See You In My Dream. Après un deuxième album, Time To Burn (1992), les quatre compères se séparèrent au début des années 90 pour revenir en 2000 sans Alan Pasqua mais avec un album intitulé III qui sortit un an plus tard.
Puis plus rien jusqu'à 2009, année durant laquelle, le label Frontiers annonça l'écriture d'un nouvel album titré Promised Land qui paraitra en 2010 avec au chant Terry Brock qui avait fait partie de Strangeways et Seventh Key et John Roth (Winger) à la guitare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Mer 30 Aoû - 22:31



Il y a dans ce live un superbe hommage à un autre Ecossais avec l'excellente reprise de Boston Tea Party du Sensational Alex Harvey Band. A part cela, une partie des classiques de Marillion est revisitée avec entre autres de superbes versions de He Knows You Know, White Russian, She Chameleon et The Last Straw. Jamais vu ce type en solo raison pour laquelle je ne le raterai pas lors de son prochain passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Jeu 31 Aoû - 8:07



Cet énorme double live de Grand Funk, je l'ai en double vinyle depuis très longtemps avec un Craig Frost qui, aux claviers, a un son très "lordien". Il partira ensuite ensuite rejoindre le Silver Bullet Band de Bob Seger et apparaitra sur l'extraordinaire double live Nine Tonight ainsi que Like A Rock. Parce que de Grand Funk, la plupart ne connaissent que le Live Album qui me paraît inférieur à ce Caught In The Act qui comprend , outre le répertoire de tueurs, trois covers The Loco Motion et Some Kind Of Wonderful de Gerry Coffin et de Carole King ainsi que Gimme Shelter des Stones. Un double live ESSENTIEL pour tout amateur de rock des 70's. Et puis, quelle voix, ce Mark Farner !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Jeu 31 Aoû - 8:09



Ce double vinyle import australien a toute une histoire : en effet, en 1988, alors que je me trouvais en vacances entre Sète et Marseillan-Plage (au camping Le Castellas, pour être précis) en compagnie de la future Mme Phil, je me rendis seul à Montpellier pour une consultation à l'hôpital parce que la seule crème dont je disposais à l'époque pour me protéger du soleil, était une crème Nivéa du plus bel effet mais d'aucune efficacité puisque je fus brûlé en partie, notamment sur les jambes.
Après la consultation, il me fallut un peu de réconfort et donc je passai à la FNAC locale et là que vis-je ? Ce double live de ce groupe que j'adorais et que j'adore toujours grâce à l'album Darkroom qui me rappelait mes vertes années de lycée (ah, Face The Day qui, malheureusement ne figurait pas sur ce double vinyl mais qui figurera sur la réédition CD de 98).
Content de mon achat, il y avait, cependant un détail auquel je n'avais pas pensé : celui de l'entreposer. En effet, je n'avais qu'une modeste canadienne et il faisait chaud.
L'amour de la Musique étant le plus fort à cette époque-là, je décidai de le trimbaler partout où je me déplacerai (sauf dans les chiottes ou dans la douche) et demandai à la future Mme Phil d'assurer une surveillance de tous les instants. Il fut présent à la plage puis lors de la visite de Sète , bref partout. Il tourne encore aujourd'hui et n'est pas du tout abimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Jeu 31 Aoû - 8:10



Ce live m'a toujours laissé une impression mitigée et ce, depuis que je l'ai acheté le jour de sa sortie en 1984. La performance délivrée ce soir-là à l'Hammersmith Odeon de Londres, un jour d'automne de 1983, s'avère, certes, être excellente mais le son trop aseptisé surtout au niveau de la batterie de Ted McKenna, à mon humble avis, ne restitue pas totalement la puissance de ce concert malheureusement incomplet. Le final, ceci dit, est de toute beauté puisque Klaus Meine et Rudolf Schenker des Scorps rejoignent le blond guitariste et ses compères pour un Doctor Doctor (UFO) d'anthologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Jeu 31 Aoû - 8:11



En 1982 paraissait cet excellent premier album de Mama's Boys intitulé Plug It In. Découverts par Phil Lynott de Thin Lizzy, les 3 frères McManus (Pat à la guitare, John à la basse et au chant et Tommy à la batterie), originaires d'Ulster se firent remarquer par un hard rock à consonance parfois celtique notamment sur un morceau comme Runaway Dreams durant lequel Pat McManus surnommé "The Professor" n'hésitait pas à sortir un violon afin d'exécuter un solo du plus bel effet. Sur ce premier essai, on y trouve également des titres particulièrement enlevés comme Straight Forward, In The Heat Of The Night, Needle In The Groove que l'on retrouvera plus tard sur Power And Passion. L'album se clôt avec un excellent morceau au tempo bluesy intitulé Belfast City Blues, morceau à la fois doté de mélancolie mais également d'espoir à l'égard d'une situation particulièrement inextricable et violente qui sévissait dans cette ville à l'époque. En 1983, ils accompagnent Thin Lizzy pour leur tournée d'adieu puis auront l'honneur d'être véritablement le tout premier groupe à jouer à Bercy le 29 février 1984 en première partie de Scorpions puis en 1985 en support act de Gary Moore au Zénith parisien.
En 1994, survient une tragédie au sein du clan puisque Tommy décède d'une leucémie, leucémie qu'il avait contractée depuis l'âge de 9 ans. L'aventure s'arrêtera là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Jeu 31 Aoû - 8:12



Il y a des albums qu'on achète pour leur pochette. Ce fut le cas le 26 octobre 1982 pour cet album de Rage qui n'est pas à confondre avec le Rage allemand. Donc, Je l'avais acheté pour sa pochette et ce Long Way From Home que j'avais entendu, je ne sais plus où (Wango Tango, peut-être....) et j'avais tout de suite accroché pour son rythme binaire. L'album Nice'n'Dirty lorgne vers un hard rock mélodique (American Radio Stars, Heartbreaker) mais aussi une musique binaire grâce également un Silver And Gold des plus efficace. Un album bien sympa, pas transcendant mais sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Jeu 31 Aoû - 8:12



C'est l'actualité qui voulait ça en 2015 ça mais réécouter un live de Grand Slam capté à Glasgow le 30 octobre 1984, ça fait du bien. On ne peut pas faire plus confidentiel que ce groupe-là tant il a passé son temps à courir après un deal discographique afin d'enregistrer un premier album studio et ce, sous la tutelle d'un Phil Lynott motivé surtout qu'à l'époque, il était sacrément entouré avec un Mark Stanway débauché de Magnum aux claviers, un talentueux Laurence Archer de Stampede (un groupe qui, lui non plus n'aura pas eu de bol dans son parcours discographique), Robbie Brennan, batteur du Phil Lynott Soul Band et Doish Nagle des Bogey Boys. S'engageant, ils vont s'engager dans une tournée UK sans lendemain ce qui contraindra Phil Lynott à saborder le projet à tel point qu'il regrettera d'avoir arrêté Thin Lizzy un an plus tôt. Grave erreur en effet car Lizzy, non content d'avoir un superbe album intitulé Thunder And Lightning en 1983 qui donna lieu à une superbe tournée avec pour points culminants des shows dantesques au légendaire Hammersmith Odeon de Londres en mars 1983 puis le concert de Reading qui, fut d'un point de vue émotionnel, très fort. Tout ceci donna lieu au double live Life qui parut en novembre 1983. Grand Slam disposait de toute évidence d'un très bon potentiel et ce, grâce à des titres franchement percutants comme le single Nineteen qui, lui, en fait sortira en fait après ce concert écossais. Bien évidemment, des années plus tard, des sorties postérieures d'albums live dont celui-ci se sont produites ainsi des sessions de studio que l'on retrouve sur le digibook The Studio Sessions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Jeu 31 Aoû - 8:14



Quand j'ai lieu éventuellement de sortir un album de Rammstein, je me prends souvent les deux premiers albums Herzeleid, Sehnsucht ou bien encore ce Live Aus Berlin particulièrement détonnant qui capte la tournée Sehnsucht que j'ai vue lors notamment de leur passage parisien à l'Elysée Montmartre. Ca reste pour moi un excellent souvenir avec notre ami Flake naviguant sur le public à l'aide d'un canot pneumatique sur Seemann, morceau qui conclut ce double live fantastique.Et puis, il y a la pyrotechnie particulièrement développée chez Rammstein. Tout "prend feu" (façon de parler) pendant leur concert, même le micro de Till, le chanteur. Ensuite, il est vrai en ce qui me concerne que Mutter, Reise Reise, Rosenrot et Liebe Ist Für Alle Da n'ont pas été aussi percutants que ceux qui ont été pré-cités. Un réel bonheur, ce Live Aus Berlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Sam 2 Sep - 18:43


LP

Fait du bien de réécouter ce double live de Rush acheté à sa sortie bien évidemment, un live qui clôturait la 3ème période plus "synthétique" du groupe puisqu'il faut quand même savoir que le groupe a toujours fonctionné par cycle en termes de créativité musicale. Enregistré sur le Hold Your Fire Tour sur plusieurs dates (US et UK), il nous présente un groupe au sommet de son art avec notamment un Geddy Lee qui a fait d'énormes progrès en termes de chant, un Alex Lifeson qui brille grâce à des solis particulièrement subtils et l'immense Neil Peart qui pourrait à lui seul donner des leçons de batterie à tous les batteurs de la planète. Les grands moments sont, pour moi, les superbes versions de Mission, Distant Early Warning, Mystic Rhythms, Time Stand Still et Witch Hunt. Là, je résume mais tout l'album est sublime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Dim 3 Sep - 6:44



Alors ce nouveau live d'Europe enregistré dans la mythique Roundhouse de Londres, il est comment ? Eh bien, pour les détracteurs de ce groupe, l'espèce de "boys band" ou plutôt " groupe à midinettes" des 80's, je tiens à leur dire que c'est bel et bien fini et ce, depuis 2004, année de leur retour avec un bon album intitulé Start From The Dark confirmé quelques années plus tard par l'excellentissime Last Look At Eden. En effet, le répertoire s'est durci avec le temps offrant ainsi aux auditeurs des compos dotées d'un son plus épais, plus lourd bref plus "hard" (comme on disait dans les 80's). La setlist sur le premier CD s'articule autour du dernier album en date War Of Kings (que je trouve assez inégal en ce qui me concerne mais ça, ça ne regarde que moi). Proposant ainsi de belles versions peut-être presque plus convaincantes que leurs pendants studio notamment The Second Day et surtout Angels (With Broken Hearts), ce double live montre ceci dit que notre Joey Tempest, parfois, connaît quelques difficultés éparses certes minimes constatées déjà sur le live précédent Live At Sweden - 30th Anniversary Show. Mais bon mais comme je viens de le dire, c'est épars. Le second CD lui, est concentré sur l'interprétation dans son intégralité de l'album The Final Countdown dont on fête cette année le 30ème anniversaire. Cet album est loin d'être mon favori, je l'avoue, et ce, malgré le succès phénoménal qu'il rencontra à travers des singles The Final Countdown, Rock The Night et l'insupportable ballade Carrie (je la passe à chaque fois) et puis, deuxième aveu, l'album suivant Out Of This World lui était, pour moi, en tout point supérieur.
Ceux qui ne seront pas convaincus qu'Europe aujourd'hui se bonifie avec le temps, je ne pourrai rien faire pour eux et de fait, je les laisserai s'enliser dans leurs stéréotypes bien ancrés dans leur esprit. A bon entendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Dim 3 Sep - 13:03



En réaction à un message posté par un pote sur un forum de musique dédié à un célèbre guitariste irlandais mais également membre d'un forum consacré à un célèbre guitariste irlandais dont le prénom commence par un R..., message avec lequel je suis en totale adéquation, je ne comprendrai jamais la raison pour laquelle notre ami Bonamassa fait souvent l'objet de moqueries voire de critiques acerbes. Son succès doit en irriter plus d'un et puis il faut bien avouer qu'il n'a pas l'image d'un guitar-hero que l'on pourrait qualifier "d'emblématique". Peut-être, y aurait-il une once de jalousie par rapport à un succès aussi immédiat ???

Bonamassa est un bosseur, ça personne ne se risquera à le contester. S'il tourne de façon intensive sous son propre nom, il n'hésite pas non plus à se réa-coquiner avec ses anciens comparses de Black Country Communion dont le 4ème opus à venir est attendu impatiemment. D'ailleurs, nous ne reviendrons pas non plus sur les critiques une nouvelle fois cinglantes quant au fait qu'il n'était pas désireux à l'époque de tourner afin de promouvoir la sortie d'Afterglow, le 3ème album de BCC, son emploi ô combien chargé ne lui permettant pas, provoquant ipso facto l'arrêt de l'aventure BCC. D'un autre côté, faut s' le carrer le Glenn Hughes car ce dernier n'est pas un mec de tout repos...

Ce triple live acoustique (format LP) capté au mythique Carnegie Hall de New York nous propose donc une revisite de ses standards dans des versions épurées mais également quelques inédits interprétés avec une sensibilité rare. C'est du "pure raw and live" et le maestro est sacrément bien accompagné pour affronter l'exercice ô combien exigeant de la prestation acoustique. On sent qu'il est heureux le Bona, le public aussi. On prend un véritable plaisir à l'écoute de ce live envoûtant qui contient même deux superbes covers, Hummingbird en hommage à Leon Russell qui, à l'époque de ce concert, venait de nous quitter et The Rose popularisée par la sémillante Bette Midler dans le film du même nom et ce,dans une très belle version. Moi j'aime, le reste, je m'en br....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Dim 3 Sep - 15:40



Bon, on ne va pas tortiller pendant des heures, ce live des Doobie, c'est d'la bombe !!!!! D'habitude je dis que "c'est une tuerie !!!" Eh ben oui, Messieurs dames, je vais l'dire, le crier, l'écrire voire même le sculpter, ce truc "C'EST UNE TUERIIIIIIIIIIE !!!!!!!!!!!!!" Je ne sais pas ce qu'ils avaient bouffé ce soir-là, un truc fortement épicé sans doute, avant le concert pour avoir une telle pêche. "Jesus" Is Just Alright, Dangerous, l'instrumental Steamer Lane, Long Train Runnin' et China Grove vous "clouent littéralement sur place". Le bouffeur de hamburgers McDonald prénommé Michael a quitté le navire depuis longtemps (à l'époque du double live Farewell Tour, non ? Et c'est tant mieux car le groupe s'était orienté à un moment donné vers quelque chose de trop "poppy" et trop aseptisé enfin du moins pour moi.Là, nous sommes en plein été 2004 et le groupe nous revient donc avec cette déflagration live qui enverrait un lion d'Afrique se tapir dans les hautes herbes de la savane pour une bonne quinzaine de jours. Bon bah voilà, j'ai trouvé, ils avaient "bouffé du lion" avant le concert... Ca tombe bien puisque devant un public enthousiaste et acquis entièrement à leur cause du Wolf Trap qui est un parc national, les Doobie Brothers répertoriés ce soir-là au nombre de 12 musiciens (!!!) envoient sans répit et sans concession leur musique "animale" et "rurale. C'est du bon du bon, "Doobinet" !!!!! Putain là, je sors en courant.....mdrrrr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Ben-J
Moby Dick
Moby Dick
avatar

Nombre de messages : 938
Age : 23
Groupe préféré : led zeppelin
Date d'inscription : 27/06/2013

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Dim 3 Sep - 15:46

Phil a écrit:


Pas de mots suffisamment forts pour qualifier ce double live légendaire de Jethro Tull, groupe qui a mélangé du folk-rock, du rock progressif et même du blues rock dans sa musique. Oui, "légendaire" parce que tout le monde le connaît. Ca fait un bon moment que je l'écoute et à chaque fois, je crie "Au génie" sur des morceaux comme Songs From The Wood, Thick As A Brick, Skating Away On The Thin Ice, Minstrel In The Gallery et Aqualung parce que notre ami Ian Anderson et "sa flute enchantée", Martin Barre et sa guitare étincelante, John Evan et son piano magique, Barriemore Barlowe et sa batterie subtile, David Palmer et son synthé envoûtant (qui se permettra même d'aller aux toilettes juste avant Jack In The Green) et le regretté John Glascock à la basse, font de cet album live un classique dans la carrière du groupe.

Une bombe !
Song from the wood est aussi un grand album trop peu cité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben-J
Moby Dick
Moby Dick
avatar

Nombre de messages : 938
Age : 23
Groupe préféré : led zeppelin
Date d'inscription : 27/06/2013

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Dim 3 Sep - 15:53

Phil a écrit:


AEROSMITH : Rocks Donington 2014

A ma connaissance, Aerosmith assurait ici son 3ème passage au célèbre festival rebaptisé depuis "Download Festival" (on se demande pourquoi d'ailleurs....). En effet, après 1990 où tout le monde se souvient de cette jam mémorable avec Jimmy Page et 1994 dans le cadre du Get A Grip Tour, nos Bostoniens revenaient en terre anglaise pour s'y produire et ce, devant une marée humaine impressionnante. Du moins, je peux le supposer car je n'ai pas encore visionné le DVD. Par ailleurs, je n'ai écouté le triple LP qu'une seule fois.

Il n'y a pas de meilleure entame que ce Train Kept A Rollin' popularisée par les Yardbirds mais sans Jimmy Page cette fois-ci suivi sans temps mort d'un Eat The Rich et d'un Love In An Elevator bien percutants. Ce live que je possède est doté d'un très bon son parfois un peu brut mais qui rend véritablement service à la musique très râpeuse du groupe. Il n'y a pas que la musique qui est râpeuse. Il y a aussi la voix de Steven Tyler qui, sur certains phrasés, éprouve quelques difficultés notables. Perry lui, assure tel un métronome, concentré qu'il est sur son instrument. On reconnaît à peine l'intro de Cryin' où exceptionnellement Tyler ne sollicite pas le public anglais avec son fameux "One, two, three, four !!!!!! Do it !!!!!!!!!!" On poursuit avec le très fade Jaded et le trop entendu Livin' On The Edge, un peu pénibles pour moi puis c'est le retour de Last Child, l'Aerosmith que j'aime comme beaucoup ici. Tyler ne monte plus comme avant. Freedom Fighter vient rappeler que le groupe a sorti en 2012 un album très controversé intitulé Music From Another Dimension. Un titre franchement anecdotique car dans la continuité de Last Child, nos cinq compères auraient pu avoir l'idée lumineuse d'enchaîner avec Lord Of The Thighs. Mais ça, je pense que je ne l'entendrai plus. Je l'ai entendu pour la dernière fois en 1984 sur le bootleg Welcome Back Joe enregistré à Bakersfield.
Same Old Song And Dance revigore quelque peu le public de Donington qui commençait à s'assoupir suivi du fantomatique et non moins envoûtant Janie's Got A Gun extrait de cet excellent opus intitulé Pump. Nous retrouvons un Toys In The Attic quasi épileptique qui, après toutes ces décennies, se veut être toujours aussi efficace. Le groupe qui n'est plus tout jeune marque une pause avec la ballade I Don't Miss A Thing. On passe vite là-dessus pour revenir vers une vieillerie toujours aussi savoureuse à savoir No More No More extrait de Toys In The Attic (1975) et puis il y a ce retour de Come Together des Fab Four interprété dans une version diablement attachante.
La dernière ligne droite montre un groupe qui monte en puissance. Tom Hamilton amaigri après son cancer de la langue et de la gorge en 2006, martyrise sa basse tandis que l'infatigable Joey Kramer nous assène ses coups de boutoir sur Dude Looks Like A Lady qui remporte toujours un franc succès auprès de l'assistance. De même pour Walk This Way, le tube par excellence qui a toujours été fédérateur pour toutes les générations ayant suivi ou qui découvrent encore le groupe aujourd'hui. On passe très vite sur le très dispensable Home Tonight "sorti étonnamment des cartons" de Toys In The Attic dont la seule fonction est de servir d'intro à la légendaire ballade Dream On sur laquelle le sieur Tyler éprouve encore quelques "petites" difficultés à tenir les notes les plus aigües. Presque 40 ans séparent cette version de celle du Live Bootleg. Par conséquent, c'est un peu compréhensible.
Ce qui suit, est DIVIN, oui je vous l'dis avec un Sweet Emotion mené tambour battant par un Tom Hamilton au taquet, épaulé par un groupe qui répond présent. Pour moi, il s'agit du plus grand moment de ce live. La cohésion est parfaite et ce, grâce à ce son de basse qui vous enivre et vous envoûte. Chapeau, Mr. Hamilton.
La fête s'achève sur un Mama Kin' de toute beauté, un morceau qui a toujours su captiver le public de par, ce riff entêtant et percutant.

Voilà tout ceci pour dire et cela, vous l'aurez bien compris, Rocks Donington, n'est pas Live Bootleg qui, ceci dit, à sa sortie, n'avait pas reçu de critiques dithyrambiques et qui, aujourd'hui, demeure une référence dans le catalogue du Smith.

Rocks Donington présente certes un groupe en fin de parcours mais l'on sent encore chez ces cinq-là l'envie de procurer du plaisir à ceux et celles qui viennent les voir en concert. Par conséquent, un live du Smith, ça ne se rate pas. A bon entendeur.

Dans l'ensemble tu as quand même la dent dure avec cet album.
Certes, "Home tonight" n'est pas un classique du Smith , mais il rend foutrement bien en intro de Dream on.
Pour moi on tient là un de leurs meilleurs live derrière Live bootleg et classic live.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Dim 3 Sep - 16:02

Ah mais j'adore ce live. cheers cheers cheers Sinon, tu peux remarquer que le topic a été bien alimenté ces derniers temps. cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Ben-J
Moby Dick
Moby Dick
avatar

Nombre de messages : 938
Age : 23
Groupe préféré : led zeppelin
Date d'inscription : 27/06/2013

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Dim 3 Sep - 17:14

Oui ça fait plaisir surtout que tu as des gouts assez variés c'est intéressant de te lire .cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Dim 3 Sep - 17:27

cheers cheers cheers Wink Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Ben-J
Moby Dick
Moby Dick
avatar

Nombre de messages : 938
Age : 23
Groupe préféré : led zeppelin
Date d'inscription : 27/06/2013

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Mer 6 Sep - 8:52



Mott the hoople se forme en 1968, et enregistre son premier album un an plus tard.
Suivront trois albums sans succès, ou le groupe semble chercher son identité dans le Rythm n blues et le hard rock naissant.
Ces albums montrent pourtant le talent de composition de leurs leaders Hunter, qui n’a jamais caché son admiration pour Bob Dylan.

l’histoire est parfois dure et, après quatre albums rejetés par la critique et le publique, mott the hooples est proche de la dissolution.
C’est un David Bowie en pleine gloire qui leurs proposes de produire leur prochain album.
Les musiciens ne purent refuser l’aide de celui qui, à l’époque, connaissait un succès que les médias anglais comparaient à la beatlemania.
Si l’album « All the young dude » est déjà essentiel dans le sens ou il est le premiers épisode d’une série de productions ahurissantes signés Bowie, c’est surtout le véritable début de carrière de mott the hoople.

Par la suite, les anglais sortiront les sobrement nommés « mott » et « the hooples », deux albums qui firent un carton en Angleterre et aux Etats Unis.
Mais, en plus de leurs succès, ces trois albums sont des œuvres essentiels du glam rock qui ont prouvé que le groupe n’avait pas besoin de son glorieux parrain pour produire des chefs d’œuvres.

Et, à la limite, je préférerais toujours le coté plus direct d’un mott que les arrangements plus « consensuel » de Bowie sur « all the young dude ».
Cela n’enlève rien à la qualité de « all the young dude », qui reste un des plus grands albums de l’ère glam.
Mais , à l’heure ou Manœuvre et les autres historiens du rock semble n’avoir d’yeux que pour cet album , il est bon de rappeler que celui-ci n’est que le début d’une série de chefs d’œuvres.

Sortie juste après « the hoople », live montre donc un groupe au sommet de son art.
Débarrassé de tout artifice, mott the hoople balance son Rythm n blues teinté de glam devant une foule enfin acquise à sa cause.
Des l’intro, le groupe montre qu’il n’a rien à envier a la furie des who à leurs plus grande époque.

Regardez cette intro d’All the way from Memphis et la puissance de ses riffs de guitares sur le medley final, sans parler des solos tonitruant de Jerkin Crocus.
Même si il ne le sait pas encore, le public qui fit l’acquisition de ce vinyle à la sortie vivait les dernières heures de gloires de ce groupe essentiel.
Quelques jours plus tard, Ronson produit avec eux le dernier 45 tour de mott the hoople avant de partir former un duo avec Hunter.

Privé de son leader, Mott the hoople produira un hard fm sans grand intérêt qui l’obligera d’ailleurs à se renommer « british lion » pour éviter de choquer les fans de la première heure.
Après tout ces événements, ce live s’impose comme la synthèse du meilleur de Mott the hoople.
Partagé entre furie Rythm n blues et hymn glam qui rappel son génie mélodique.
Mott the hooples signe ici un des plus grand lives des seventies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 7560
Age : 49
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Mer 6 Sep - 9:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben-J
Moby Dick
Moby Dick
avatar

Nombre de messages : 938
Age : 23
Groupe préféré : led zeppelin
Date d'inscription : 27/06/2013

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Ven 8 Sep - 14:25



Jusqu’à la découverte de cet album, j’ai toujours vue scorpion comme un groupe de rock heavy formaté et souvent mielleux (oui Still loving you me gonfle prodigieusement).
Autant le dire tout de suite, le hard fm est celons moi une aberration.
Il n’y a qu’a écouté les merveilles sorties dans les années 70 pour voir le but de ce genre : Revenir à l’essence même du rock grâce à un blues rock sur amplifié.

Les premiers albums de led zeppelin, whitesnake et deep purple ne faisaient pas autre chose.
Alors, oui certains des groupes cités était connues pour leurs improvisations en lives ,et oui led zep a aussi exploré les territoires de la folk et du funk.
Mais ce qui transparaissait toujours dans leurs albums, c’était un sentiment de liberté créatrice et d’énergie que le rock a toujours porté.

Dans cette optique, comment peut on mettre Europe, Def leppard et le Scorpions post Uli Jon Roth dans la même catégorie que les artistes précédemment cités ?
Car il y’eu bien un Scorpion dont l’énergie primaire aurait pue rivaliser avec ces groupes, et « Tokyo tapes » en est la plus belle preuve.
C’est d’ailleurs aussi le dernier témoin de l’importance de ce même Uli John Roth dans le groupe.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que son importance dans le groupe fut primordiale.
L’homme est partout, et le mix met bien en valeurs ses petits phrasés géniaux et ses solos fulgurants pleins de distorsions.
Le groupe n’est toutefois pas en reste.
La section rythmique est énorme et est une base solide sur laquelle Rudolf Shenker viens caler ses riffs acérés.

Mais, ce qui frappe toujours, ce sont les coups d’éclat de ce chère Uli Jon Roth dont le jeu Hendrixien donne au groupe une grandeur qu’il ne retrouvera plus jamais.
Dans tous les registres, le guitariste fait des merveilles.
Sur les passages plus apaisés comme suspender love, son phrasé apporte une touche de classe indéniable.

Et ne parlons pas de ses passages furieux ou sa guitare semble prendre vie entre ses doigts pour nous inonder de solos furieux.
En un mot comme en mille, le guitariste est sans conteste celui qui apporte à Scorpions cette touche de folie et ce feeling qui font les grands groupes de rock.
Après lui, le groupe produira un rock heavy beaucoup plus calculé et parcouru de ballades mielleuses.

Les amateurs de gros riffs n’auront plus qu’a ce barricader dans leurs bunker, et balancer à fond les classiques d’une époque qui savait ce qu’était le hard rock.
Qu’il n’oublie pas d’emporter ce Tokyo tapes, ils l’écouteront sans doute jusqu’à l’usure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40775
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Ven 8 Sep - 14:41

Ce que tu décris fort bien, il faudrait le crier haut et fort aux détracteurs du groupe qui mélangent un peu tout. Wink Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 7560
Age : 49
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Ven 8 Sep - 14:42

Farpaitement cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben-J
Moby Dick
Moby Dick
avatar

Nombre de messages : 938
Age : 23
Groupe préféré : led zeppelin
Date d'inscription : 27/06/2013

MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   Ven 8 Sep - 14:46

Merci Very Happy
PS : Mon père fait partie des détracteurs et je peux vous dire qu'il faut crier fort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques de Rockmaniacs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques de Rockmaniacs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Skalpel"Chroniques de la guerre civile" New album
» Chroniques d'Outre-Tombes (zine, #3 bientôt dispo)
» Psi Factor, chroniques de l'étrange
» CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS
» [Chronique] Lonewolf "The Dark Crusade"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Led Zeppelin :: Musique hors LZ :: Musique Non-Led Zep-
Sauter vers:  
Les forums partenaires