Led Zeppelin

Un forum sur le grand groupe qu'est Led Zeppelin.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TRUST

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 7707
Age : 50
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: TRUST   Jeu 9 Nov - 13:28

Merci pour cette première mouture Camarade Wink
Vraiment étonné qu' ils n' aient pas joué "L 'élite" Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RJDio
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 5514
Age : 50
Localisation : Les Yvelines
Emploi/loisirs : Oui pour les deux
Groupe préféré : Ca dépend
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: TRUST   Ven 10 Nov - 17:53

Moi aussi puisqu'il était de la set-list du Hellfest.

Par contre, on a eu le droit à "Comme un damné" bien pêchu et Bernie a tenu le rythme. Il n'a jamais était aussi en voix et dans le bon tempo des titres depuis 2006, voir avant encore. Comme à son habitude, il a harangué le public mais de façon positive et toujours souriante, sans nous faire de la politique. Un Bernie qui semble apaisé avec Trust. Présentant ses camarades de jeux avec un petit mot plaisant et notamment son frère "ennemi", Nono. Il a gentiment chahuté le jeune batteur mais lui a préparé le terrain pour une grosse vague d'applaudissements de la part du public.

En plus de "L'archange", nous avons eu droit inédits d'un album enregistré et qui devrait sortir premier trimestre 2018. Le mixage étant prévu en fin d'année 2017. Attendraient-ils la fin de la tournée pour s'y intéresser d'un peu plus prés que pour "13 à table"?
Dans les nouveaux titres: "L'exterminateur", "Déjà servie" et .......... j'ai zappé.

L'album semble très rock au vue de ce que donne ces titres en live.

Avec "L'élite, je n'aurais pas craché sur un "Vae Victis" ou "Epystemophilique" de "13 à table"
qui donnait vraiment leur meilleur en live.
Bon, je ne suis pas objectif car il auraient fallu qu'ils jouent six heures pour faire ma set-list et comme j'étais en transports en commun.

Je suis encore dedans après deux jours, c'est vous dire que le concert valait le coup. J'aurais eu quelques pepettes à dépenser, je me serais fait le Trianon, hier.
Aujourd'hui étant complet. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 41103
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: TRUST   Ven 10 Nov - 19:34

Merci DJ.... Wink Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 7707
Age : 50
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: TRUST   Lun 13 Nov - 9:18

Shocked DJ ??
L' avait encore forcé à l' apéro, le père Penchou Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RJDio
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 5514
Age : 50
Localisation : Les Yvelines
Emploi/loisirs : Oui pour les deux
Groupe préféré : Ca dépend
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: TRUST   Mar 14 Nov - 21:04

Philou croit encore que Trust a un DJ.
Non, grand Gourou. Deck ne fait plus partie du groupe. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RJDio
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 5514
Age : 50
Localisation : Les Yvelines
Emploi/loisirs : Oui pour les deux
Groupe préféré : Ca dépend
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: TRUST   Mar 14 Nov - 21:09



Au Bataclan, deux ans après: «J'ai fait un signe de croix avant d'entrer»

REPORTAGE - Deux ans après le drame du 13 novembre, comment se passe un concert dans la salle parisienne?Jeudi dernier, 1500 personnes sont venues assister au concert du groupe de rock français Trust. Une minute de silence a été respectée en mémoire des quatre-vingt-dix victimes.

Il est 17h30, ce jeudi 8 novembre. Les premiers cuirs s'agglutinent sous les lettres rouges de la devanture du 50 boulevard Voltaire (Paris 11e). Des regards s'échangent. Des rires fusent. Certains amateurs de rock lèvent la tête furtivement vers la façade et cette plaque qui l'orne en mémoire des 90 victimes des attaques terroristes.

La foule s'épaissit devant le Bataclan sans qu'aucun uniforme ne cherche à la contenir derrière la barrière de sécurité. Si présence policière il y a, elle semble très discrète. Les styles et les générations se mélangent. Des parents sont même venus accompagnés de leurs adolescents. Pascal et Philippe attendent patiemment de pénétrer dans la salle. Ils sont là depuis 17h30. Fans de toujours, ces deux quinquagénaires, la boule à zéro, veulent être aux premières loges pour assister au concert de Trust. Bernie Bonvoisin et les siens ne doivent pourtant monter sur scène qu'à 20h30, après la première partie assurée par le groupe Trouble.

REPORTAGE - Deux ans après le drame du 13 novembre, comment se passe un concert dans la salle parisienne?Jeudi dernier, 1500 personnes sont venues assister au concert du groupe de rock français Trust. Une minute de silence a été respectée en mémoire des quatre-vingt-dix victimes.

Il est 17h30, ce jeudi 8 novembre. Les premiers cuirs s'agglutinent sous les lettres rouges de la devanture du 50 boulevard Voltaire (Paris 11e). Des regards s'échangent. Des rires fusent. Certains amateurs de rock lèvent la tête furtivement vers la façade et cette plaque qui l'orne en mémoire des 90 victimes des attaques terroristes.

La foule s'épaissit devant le Bataclan sans qu'aucun uniforme ne cherche à la contenir derrière la barrière de sécurité. Si présence policière il y a, elle semble très discrète. Les styles et les générations se mélangent. Des parents sont même venus accompagnés de leurs adolescents. Pascal et Philippe attendent patiemment de pénétrer dans la salle. Ils sont là depuis 17h30. Fans de toujours, ces deux quinquagénaires, la boule à zéro, veulent être aux premières loges pour assister au concert de Trust. Bernie Bonvoisin et les siens ne doivent pourtant monter sur scène qu'à 20h30, après la première partie assurée par le groupe Trouble.



«On ne peut pas venir ici et ne pas y penser»

Bernie Bonvoisin, leader de Trust

Quarante ans après leur début, le légendaire groupe de hard rock réussit, après plusieurs vaines tentatives, son grand come-back. Commencée en mars dans des petites salles de province, sa tournée Au nom de la Rage a permis aussi à Bernie Bonvoisin et à ses musiciens de jouer devant des foules gigantesques, notamment au Hellfest 2017 ou à la Fête de l'Humanité. À Paris, depuis début novembre, ils enchaînent les dates et les salles. Dont ce passage au Bataclan. «On ne peut pas venir ici et ne pas y penser, nous concède le leader avant de monter sur scène. C'est chargé..., oui, bien entendu, c'est chargé. Mais il faut y être». Continuer à jouer, du rock a fortiori, est aussi une manière de «rendre hommage à ces femmes, ces hommes qui sont tombés ici». Et peu importe, ce qu'en pensent Nicola Sirkis, Cabrel et tous ceux qui refusent d'y revenir ou trouvent même cela indigne. Son credo tient en quelques mots: «Nous sommes debout, montrons-le».

9h15, les spectateurs entrent au compte-gouttes dans la salle. Fouilles, palpations, détecteurs de métaux, les vigiles ne laissent rien au hasard… «Je ne sais pas si cela sert à grand-chose, mais cela rassure. J'ai quand même fait un signe de croix avant de venir», glisse Dominique qui, à l'instar de nombreux spectateurs, se prend en photo devant la salle de devanture refaite. Pour immortaliser la scène...

Nicolas souffle un grand coup, fier d'avoir trouvé la force de revenir. «J'étais là le soir du drame. C'est la première fois que j'ose refaire un concert», confie-t-il, très ému d'applaudir un groupe qui lui est cher. «Avant, je sentais que c'était trop tôt. Trop dur. Aujourd'hui, je suis prêt à redonner une seconde chance à ce lieu».

Pas le temps pour lui d'aller chercher une bière au bar. Alors que la salle est encore à moitié vide, les membres de Trust apparaissent. «Bonsoir à tous, tenez-vous la main, lance le chanteur du groupe, avec un tee-shirt à l'effigie de Jimmy Hendrix qui le bedonne un peu. Nous allons faire une minute de silence en mémoire de celles et ceux qui sont tombés ici.» La salle s'exécute. Des yeux se ferment. D'autres fixent la bougie blanche qui se consume au pied des musiciens ou lèvent les yeux au ciel.

«Cette pensée pour tous ceux qui étaient présents le 13 novembre fait chaud au cœur», confie Régis, fonctionnaire de police venu de Nice pour «rendre hommage aux forces de l'ordre qui sont intervenues le soir de la tuerie. Je suis ici pour Trust, mais en grande partie aussi pour le Bataclan».

Professeur de philosophie dans un lycée toulousain, Guillaume, avec de grosses boucles d'oreilles créole, a lui aussi coché cette date sur son agenda. Plutôt que celles du Bus Palladium ou du Trianon où s'est également produit Trust. «Cette date est importante. Nous sommes à deux ans presque jour pour jour après...» Il ne termine pas sa phrase. Impossible. Il semble vouloir honorer chacune des minutes volées à l'un de ses amis le soir du drame.

Les morceaux s'enchaînent. L'ambiance ne faiblit pas. Au balcon, on tape du pied en rythme sur les basses. Dans la fosse en contrebas, une foule compacte chante à l'unisson avec Bernie.

«Tu bosses toute ta vie pour payer ta pierre tombale (...). Antisocial, tu perds ton sang-froid (...). Impossible d'avancer sans ton gilet pare-balles (...). Tu voudrais donner des yeux à la justice.» Et c'est parti: «Antisocial, antisocial, antisocial...» La salle hurle le refrain. Exulte. De plaisir et de rage, pour chasser, au moins un instant, par la grâce de cet hymne qui a su traverser les frontières et les générations, tous les souvenirs tragiques.

Sous la lumière rouge des projecteurs, le groupe se retire. Malgré le poids des ans, malgré le «contexte chargé», pour reprendre les mots de Bernie Bonvoisin, il a montré qu'il était encore debout. Les portes du Bataclan se referment. Elles rouvriront le lendemain pour accueillir le jeune rappeur Rilès pour continuer à faire de ce lieu un sanctuaire de la musique.


http://www.lefigaro.fr/musique/2017/11/13/03006-20171113ARTFIG00002-au-bataclan-deux-ans-apres-j-ai-fait-un-signe-de-croix-avant-d-entrer.php#xtor=AL-201

Il y a une vidéo en fin d'article. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 41103
Age : 55
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: TRUST   Mer 15 Nov - 6:08

Ce serait bien de sortir ce concert officiellement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 7707
Age : 50
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: TRUST   Mer 15 Nov - 9:39

RJDio a écrit:


Au Bataclan, deux ans après: «J'ai fait un signe de croix avant d'entrer»

REPORTAGE - Deux ans après le drame du 13 novembre, comment se passe un concert dans la salle parisienne?Jeudi dernier, 1500 personnes sont venues assister au concert du groupe de rock français Trust. Une minute de silence a été respectée en mémoire des quatre-vingt-dix victimes.

Il est 17h30, ce jeudi 8 novembre. Les premiers cuirs s'agglutinent sous les lettres rouges de la devanture du 50 boulevard Voltaire (Paris 11e). Des regards s'échangent. Des rires fusent. Certains amateurs de rock lèvent la tête furtivement vers la façade et cette plaque qui l'orne en mémoire des 90 victimes des attaques terroristes.

La foule s'épaissit devant le Bataclan sans qu'aucun uniforme ne cherche à la contenir derrière la barrière de sécurité. Si présence policière il y a, elle semble très discrète. Les styles et les générations se mélangent. Des parents sont même venus accompagnés de leurs adolescents. Pascal et Philippe attendent patiemment de pénétrer dans la salle. Ils sont là depuis 17h30. Fans de toujours, ces deux quinquagénaires, la boule à zéro, veulent être aux premières loges pour assister au concert de Trust. Bernie Bonvoisin et les siens ne doivent pourtant monter sur scène qu'à 20h30, après la première partie assurée par le groupe Trouble.

REPORTAGE - Deux ans après le drame du 13 novembre, comment se passe un concert dans la salle parisienne?Jeudi dernier, 1500 personnes sont venues assister au concert du groupe de rock français Trust. Une minute de silence a été respectée en mémoire des quatre-vingt-dix victimes.

Il est 17h30, ce jeudi 8 novembre. Les premiers cuirs s'agglutinent sous les lettres rouges de la devanture du 50 boulevard Voltaire (Paris 11e). Des regards s'échangent. Des rires fusent. Certains amateurs de rock lèvent la tête furtivement vers la façade et cette plaque qui l'orne en mémoire des 90 victimes des attaques terroristes.

La foule s'épaissit devant le Bataclan sans qu'aucun uniforme ne cherche à la contenir derrière la barrière de sécurité. Si présence policière il y a, elle semble très discrète. Les styles et les générations se mélangent. Des parents sont même venus accompagnés de leurs adolescents. Pascal et Philippe attendent patiemment de pénétrer dans la salle. Ils sont là depuis 17h30. Fans de toujours, ces deux quinquagénaires, la boule à zéro, veulent être aux premières loges pour assister au concert de Trust. Bernie Bonvoisin et les siens ne doivent pourtant monter sur scène qu'à 20h30, après la première partie assurée par le groupe Trouble.



   «On ne peut pas venir ici et ne pas y penser»

   Bernie Bonvoisin, leader de Trust

Quarante ans après leur début, le légendaire groupe de hard rock réussit, après plusieurs vaines tentatives, son grand come-back. Commencée en mars dans des petites salles de province, sa tournée Au nom de la Rage a permis aussi à Bernie Bonvoisin et à ses musiciens de jouer devant des foules gigantesques, notamment au Hellfest 2017 ou à la Fête de l'Humanité. À Paris, depuis début novembre, ils enchaînent les dates et les salles. Dont ce passage au Bataclan. «On ne peut pas venir ici et ne pas y penser, nous concède le leader avant de monter sur scène. C'est chargé..., oui, bien entendu, c'est chargé. Mais il faut y être». Continuer à jouer, du rock a fortiori, est aussi une manière de «rendre hommage à ces femmes, ces hommes qui sont tombés ici». Et peu importe, ce qu'en pensent Nicola Sirkis, Cabrel et tous ceux qui refusent d'y revenir ou trouvent même cela indigne. Son credo tient en quelques mots: «Nous sommes debout, montrons-le».

9h15, les spectateurs entrent au compte-gouttes dans la salle. Fouilles, palpations, détecteurs de métaux, les vigiles ne laissent rien au hasard… «Je ne sais pas si cela sert à grand-chose, mais cela rassure. J'ai quand même fait un signe de croix avant de venir», glisse Dominique qui, à l'instar de nombreux spectateurs, se prend en photo devant la salle de devanture refaite. Pour immortaliser la scène...

Nicolas souffle un grand coup, fier d'avoir trouvé la force de revenir. «J'étais là le soir du drame. C'est la première fois que j'ose refaire un concert», confie-t-il, très ému d'applaudir un groupe qui lui est cher. «Avant, je sentais que c'était trop tôt. Trop dur. Aujourd'hui, je suis prêt à redonner une seconde chance à ce lieu».

Pas le temps pour lui d'aller chercher une bière au bar. Alors que la salle est encore à moitié vide, les membres de Trust apparaissent. «Bonsoir à tous, tenez-vous la main, lance le chanteur du groupe, avec un tee-shirt à l'effigie de Jimmy Hendrix qui le bedonne un peu. Nous allons faire une minute de silence en mémoire de celles et ceux qui sont tombés ici.» La salle s'exécute. Des yeux se ferment. D'autres fixent la bougie blanche qui se consume au pied des musiciens ou lèvent les yeux au ciel.

«Cette pensée pour tous ceux qui étaient présents le 13 novembre fait chaud au cœur», confie Régis, fonctionnaire de police venu de Nice pour «rendre hommage aux forces de l'ordre qui sont intervenues le soir de la tuerie. Je suis ici pour Trust, mais en grande partie aussi pour le Bataclan».

Professeur de philosophie dans un lycée toulousain, Guillaume, avec de grosses boucles d'oreilles créole, a lui aussi coché cette date sur son agenda. Plutôt que celles du Bus Palladium ou du Trianon où s'est également produit Trust. «Cette date est importante. Nous sommes à deux ans presque jour pour jour après...» Il ne termine pas sa phrase. Impossible. Il semble vouloir honorer chacune des minutes volées à l'un de ses amis le soir du drame.

Les morceaux s'enchaînent. L'ambiance ne faiblit pas. Au balcon, on tape du pied en rythme sur les basses. Dans la fosse en contrebas, une foule compacte chante à l'unisson avec Bernie.

«Tu bosses toute ta vie pour payer ta pierre tombale (...). Antisocial, tu perds ton sang-froid (...). Impossible d'avancer sans ton gilet pare-balles (...). Tu voudrais donner des yeux à la justice.» Et c'est parti: «Antisocial, antisocial, antisocial...» La salle hurle le refrain. Exulte. De plaisir et de rage, pour chasser, au moins un instant, par la grâce de cet hymne qui a su traverser les frontières et les générations, tous les souvenirs tragiques.

Sous la lumière rouge des projecteurs, le groupe se retire. Malgré le poids des ans, malgré le «contexte chargé», pour reprendre les mots de Bernie Bonvoisin, il a montré qu'il était encore debout. Les portes du Bataclan se referment. Elles rouvriront le lendemain pour accueillir le jeune rappeur Rilès pour continuer à faire de ce lieu un sanctuaire de la musique.


http://www.lefigaro.fr/musique/2017/11/13/03006-20171113ARTFIG00002-au-bataclan-deux-ans-apres-j-ai-fait-un-signe-de-croix-avant-d-entrer.php#xtor=AL-201

Il y a une vidéo en fin d'article. Very Happy
Super papier, merci RJ Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RJDio
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 5514
Age : 50
Localisation : Les Yvelines
Emploi/loisirs : Oui pour les deux
Groupe préféré : Ca dépend
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: TRUST   Mer 15 Nov - 20:25

Phil a écrit:
Ce serait bien de sortir ce concert officiellement...

Pas sur que le groupe sorte deux live de la même tournée, hélas. Neutral
Pourtant, celui du Bataclan valait son pesant de cacahuètes. Je ne sais pas pour les autres dates parisiennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RJDio
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 5514
Age : 50
Localisation : Les Yvelines
Emploi/loisirs : Oui pour les deux
Groupe préféré : Ca dépend
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: TRUST   Jeu 16 Nov - 18:38

Une excellente version de "L'élite" au Zenith de Paris en 1996 avec David Jacob et Hervé Koster. Smile



Un petit reportage dans les coulisses suit.

Metallica reprend Antisocial.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 7707
Age : 50
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: TRUST   Ven 17 Nov - 9:28

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TRUST   

Revenir en haut Aller en bas
 
TRUST
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» TRUST
» Taratata : Motorhead, Deep Purple, Trust
» In Tyler We Trust
» TRUST
» TRUST - Soulagez-Vous Dans Les Urnes (CD)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Led Zeppelin :: Musique hors LZ :: Musique Non-Led Zep-
Sauter vers:  
Les forums partenaires