Led Zeppelin

Un forum sur le grand groupe qu'est Led Zeppelin.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 U2

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Frise-Poulet
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 8437
Age : 84
Groupe préféré : Stones,Led Zep,Who,Beatles,Creedence,Clapton ......
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: U2   Jeu 11 Sep - 19:03

Et pourtant il y a un titre qui s'appelle This Is Where You Can Reach Me. Ça ressemble étrangement à Gimme shelter Shocked Shocked

_________________
Allez 🇲🇨 Monaco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 43254
Age : 56
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: U2   Ven 5 Déc - 6:16

EUROPE / UK 2015
Sep 4th, Turin, Italy , Pala Alpitour
Sep 5th, Turin, Italy, Pala Alpitour
Sep 8th, Amsterdam, The Netherlands, Ziggo Dome
Sep 9th, Amsterdam, The Netherlands, Ziggo Dome
Sep 16th, Stockholm, Sweden, Globe
Sep 17th, Stockholm, Sweden, Globe
Sep 24th, Berlin, Germany, O2 World
Sep 25th, Berlin, Germany, O2 World
Oct 5th, Barcelona, Spain, Palau Sant Jordi
Oct 6th, Barcelona, Spain, Palau Sant Jordi
Oct 13th, Antwerp, Belgium, Sportpaleis
Oct 14th, Antwerp, Belgium, Sportpaleis
Oct 17th, Koln, Germany, Lanxess Arena
Oct 18th Koln, Germany, Lanxess Arena
Oct 25th, London, UK O2
Oct 26th, London, UK O2
Oct 29th, London, UK O2
Oct 30th, London, UK O2
Nov 6th, Glasgow, UK, The SSE Hydro
Nov 7th, Glasgow, UK, The SSE Hydro
Nov 10th, Paris, France, Bercy
Nov 11th, Paris, France, Bercy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 43254
Age : 56
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: U2   Ven 2 Jan - 14:41

Décidément, il n'a vraiment pas de chance. La star Bono, victime d'une grave chute à vélo dans Central Park, à New York, mi-novembre, pourrait ne plus pouvoir jouer de la guitare en raison de sa blessure au coude gauche, confie-t-il sur le site internet officiel de U2.

Dans un long billet, le musicien irlandais revient, de A à Z, sur son année 2014.


Cette tribune, précise-t-il, sera sa seule communication publique du premier semestre 2015: tout son temps va à présent être consacré à sa convalescence afin d'être prêt physiquement pour la tournée de U2.

Les premiers concerts de cette tournée, qui doit conduire l'emblématique groupe irlandais dans 19 villes en Amérique du Nord et en Europe, sont prévues à la mi-mai au Canada, à Vancouver: «Nous avons quelques idées extraordinaires pour cette tournée, il va juste falloir que je sois rétabli d'ici le 14 mai», note le chanteur de 54 ans. «Ma convalescence a été plus difficile que je ne le pensais... Alors que j'écris ces lignes ,on ne sait pas si je serai de nouveau en mesure de rejouer de la guitare un jour», avoue Bono. «Le groupe m'a rappelé que ni eux, ni la civilisation moderne ne dépendaient de cela», ajoute-t-il avec humour.

Signe de la gravité de sa blessure, celui-ci met encore dans sa longue publication une photo d'une radio de son coude, réparé après plus de cinq heures d'opération suite à sa chute. Les médecins ont dû lui poser trois plaques de titanes, fixées avec 18 vis.

«Pour cette blessure sérieuse je ne peux m'en prendre qu'à moi-même, surtout parce que j'ai perdu connaissance lors de l'impact et je ne me souviens plus du tout de ce qui s'est passé avant d'arriver à l'hôpital avec mon os de l'humérus qui traversait mon blouson de cuir. Une blessure très punk rock», raconte encore le chanteur. «Les conséquences de cet accident effrayant sont assez sérieuses et je vais devoir me concentrer sérieusement pour être prêt physiquement pour la tournée de U2. J'ai donc annulé toute apparition publique et décidé que cette missive sera la seule communication que je vais pouvoir faire pour la première moitié de 2015», reprend Bono.

Après l'avoir soigné mi-novembre, les médecins avaient indiqué que le chanteur pourrait certainement récupérer l'intégralité de ses moyens mais que cela prendrait du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 43254
Age : 56
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: U2   Ven 15 Mai - 9:54

Ils se sont donnés le mot, on dirait. C'est au tour de The Edge de se casser la gueule.... Shocked

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Frise-Poulet
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 8437
Age : 84
Groupe préféré : Stones,Led Zep,Who,Beatles,Creedence,Clapton ......
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: U2   Lun 18 Mai - 18:55

LoL entre nous les amis il y a un age ou il vaudrait mieux arrêter Very Happy dès qu'on commence à tomber c'est le début de la fin les vieux à l'hospice cheers cheers

_________________
Allez 🇲🇨 Monaco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 8590
Age : 50
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: U2   Mar 19 Mai - 7:47

Et c' est un fan des STONES qui dit ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frise-Poulet
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 8437
Age : 84
Groupe préféré : Stones,Led Zep,Who,Beatles,Creedence,Clapton ......
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: U2   Mar 19 Mai - 16:13

Killsark a écrit:
Et c' est un fan des STONES qui dit ça

cheers cheers à la camomille je dis à la camomille cheers cheers

_________________
Allez 🇲🇨 Monaco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 43254
Age : 56
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: U2   Lun 16 Mai - 7:41

Sortie le 10 juin du concert parisien intitulé Innocence + Experience Live In Paris en Blu-ray et DVD

U2 will release their concert film, “Innocence + Experience Live In Paris”, on Blu-ray, DVD and digital download on June 10.

The project captures the band as it returned to the French capital in December for rescheduled performances following the November 13 terrorist attacks in the city by religious extremists.

Directed by Hamish Hamilton, the film presents the HBO live broadcast from the Accorhotels Arena in Bercy on December 7.

"Directing Innocence + Experience was scary," says Hamilton. "A technical nightmare married with a creative rollercoaster. It challenged everything I knew on so many levels. What blew my mind were the multiple narrative arcs combined with the number of emotional arcs you are taken through as you journey through the show. There's a lot of good shows out there - but very few great shows."

The final performance of U2’s Innocence + Experience 2015 world tour saw the group welcome The Eagles Of Death Metal on stage to perform for the first time since the attacks that resulted in 89 deaths during their concert at The Bataclan.

"They were robbed of their stage three weeks ago, so we'd like to offer them ours tonight," Bono told the crowd before the pairing launched into a cover of Patti Smith's "People Have The Power."

“Innocence + Experience Live In Paris” will be available in multiple versions, including standard, a Deluxe edition with bonus material, and a Super Deluxe Box that adds an exclusive USB lightbulb, a 64-Page hardback book, dog tags, stencil set, pin badges and a special code to download the video of the entire show.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 43254
Age : 56
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: U2   Mar 27 Déc - 16:49

U2 prévoit de fêter grandement en 2017 le 30ème anniversaire de la sortie de son album-culte "The Joshua Tree". Le groupe a en effet annoncé via YouTube ses intentions pour l'année à venir à travers un message de Noël posté aux fans.
D'abord, il est question de l'album "Songs Of Experience", promis depuis 2015 mais sans cesse reporté, officiellement en raison des exigences artistiques de U2 quand les mauvaises langues préfèrent dire qu'il s'agit pour le groupe de s'éloigner le plus possible de "Songs Of Innocence", leur précédent opus, vécu par certains observateurs comme une débâcle.

Par la voix de Bono, U2 promet ensuite quelques "shows très spéciaux" pour le 30ème anniversaire de "The Joshua Tree", sorti le 9 mars 1987 et qui incluait des tubes tels que Where the Streets Have No Name, I Still Haven’t Found What I’m Looking For, With or Without You ou Bullet the Blue Sky, devenus des standards.

Rien n'est encore confirmé, mais une tournée de concerts où l'album serait joué dans son intégralité serait ainsi à l'étude. Le Billboard évoque même une tournée démarrant au printemps par les stades américains avant d'attaquer l'Europe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 43254
Age : 56
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: U2   Lun 9 Jan - 12:09

U2 célèbre les 30 ans de l’opus "The Joshua Tree" en 2017! En Europe, Bono et ses acolytes feront escale dans huit villes dont Paris avec une date unique à ne pas manquer au Stade De France le mardi 25 juillet prochain.

Certains s’en souviennent comme si c’était hier… En mars 1987 sortait l’album "The Joshua Tree", marqué par les hits “With or without you”, “Where the streets have no name” ou encore “I still haven't found what I'm looking for”.

Véritable succès planétaire, ce cinquième album studio de U2 s'est classé numéro 1 dans 23 pays au monde. Mais ce n’est pas tout puisqu’en 2003, le magazine Rolling Stone a classé le disque à la 27e place dans ses 500 meilleurs albums de tous les temps! Réédité le 3 décembre 2007 pour son 20e anniversaire, "The Joshua Tree" s'est vendu depuis sa publication entre 25 et 28 millions de copies à travers le monde!

Pour ses 30 ans, U2 ne pouvait donc pas passer à côté d’une tournée anniversaire.

Le célèbre groupe Irlandais prévoit ainsi de donner quelques concerts en Amérique et en Europe afin de (re)présenter en live l’album "The Joshua Tree" dans son intégralité.

De Londres à Amsterdam en passant par Berlin, Rome, Dublin, Bruxelles ou encore Barcelone, U2 fera également escale à Paris avec une date unique à ne pas manquer le mardi 25 juillet 2017 au Stade De France.

Pour les plus impatients et les plus fans, sachez qu’une prévente se déroulera du 11 au 13 janvier prochains sur U2.com. La mise en vente générale se déroulera le lundi 16 janvier 2017 à 10h.

Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, notez que Noel Gallagher’s High Flying Birds assurera la première partie des concerts en plein air en Europe!

Infos pratiques :
U2 en concert au Stade de France
Le mardi 25 juillet 2017
Horaire : 20h
Stade De France
Tarif : à venir
Réservations !
Préventes du 11 au 13 janvier 2017 sur U2.com et mise en vente générale le lundi 16 janvier 2017 à 10h

https://www.sortiraparis.com/scenes/concert-musique/articles/133349-u2-en-concert-au-stade-de-france-en-juillet-2017-pour-les-30-ans-de-the-joshua-t
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Plc
The lemon song
The lemon song
avatar

Nombre de messages : 2148
Age : 55
Localisation : Bretagne
Groupe préféré : led zeppelin-allman brothers band-fleetwood mac
Date d'inscription : 25/09/2011

MessageSujet: Re: U2   Lun 9 Jan - 15:54

Prix  des places affraid affraid

Prix pour Paris, Stade de France, le 25 juillet 2017
Catégorie 1 : 115,90€
Catégorie 2 : 78,50€
Catégorie 3 : 45€
Carré Or : 199,50€
Pelouse : 78,50€
Red Zone : 315€
Pack : 199,50€
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 8590
Age : 50
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: U2   Lun 9 Jan - 16:03

C 'est donné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 43254
Age : 56
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: U2   Jeu 2 Nov - 12:42

U2 revient en 2018 pour une nouvelle tournée européenne ! 🔥 Alors, heureux ?
Toutes les infos ici :
➡️ https://l.live-arena.com/U2-tournee-europenne-2018
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 43254
Age : 56
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: U2   Mer 3 Jan - 12:42

Leader de U2, Bono s’est confié au co-fondateur de Rolling Stone, Jann Wenner, au sujet de son groupe, du monde dans lequel nous vivons et de ce que taquiner la mort de près lui a appris

1985. Peu de temps après que la tornade U2 se soit abattue sur les États-Unis, Rolling Stone le proclamait « groupe des années 80 ». Trente ans et seize couvertures plus tard, le magazine entretient une relation privilégiée avec les Irlandais. Quelques semaines après la sortie du tonitruant Songs of Experience, Jann S. Wenner s’est entretenu avec celui qui, au fil des interviews, est devenu un ami proche, Bono. De la musique à la politique, en passant par la religion, le chanteur s’est laissé aller à toutes sortes de confidences.

Par Jann S. Wenner
Tu viens de terminer la tournée « Joshua Tree ». La nostalgie est quelque chose que U2 a toujours voulu éviter, alors à quoi cela ressemblait-il d’aller jouer un vieil album tous les soirs?

On a choisit de faire comme si nous venions tout juste de sortir l’album The Joshua Tree. Il n’y avait donc pas de vieux films super 8 ou quoi que ce soit d’autre pour rappeler la vieille époque. Nous avons senti que la force de cet album était qu’il avait un sens, et peut être même plus maintenant qu’auparavant. C’était le concept et c’est allé en crescendo. Nous avons terminé à Sao Paulo, quatre soirs, devant près de 300 000 personnes. Mais pour être honnête – et je devrais probablement l’être dans cette interview – je ne m’en suis pas encore remis. J’ai certes exploré de nouvelles façons de chanter mais je n’ai pas eu beaucoup d’occasions de sortir et de découvrir des lieux, dans les villes où on jouait, ce que j’aime vraiment faire habituellement. Se remettre à fond dans les chansons a été une épreuve, plus que je ne le pensais. Elles sont très exigeantes sur le plan émotionnel. Elles demandent beaucoup de franchise, d’honnêteté. Et puis on préparait déjà Songs of Experience. Toute cette promotion demande beaucoup plus de travail que je ne le pensais, mais si vous croyez à vos chansons, vous devez les présenter et les défendre.

C’est une sorte de tour de magie, de se rendre compte que tous les problèmes que nous voyons dans le monde extérieur sont juste des manifestations de ce que nous portons à l’intérieur de nous.

Comment as-tu envisagé « Songs of Experience » par rapport à « Songs of Innocence », l’album qui lui fait écho sorti en 2014?

C’est une sorte de tour de magie, de se rendre compte que tous les problèmes que nous voyons dans le monde extérieur sont juste des manifestations de ce que nous portons à l’intérieur de nous, dans nos mondes intérieurs.Le plus bel enfoiré, le pire trou du cul, le plus sexiste, égoïste, méchant, rusé que nous puissions être… tous ces personnages que vous allez voir dans votre miroir. Et c’est là que le travail de transformation doit commencer. N’est-ce pas ce que l’expérience nous apprend ? J’avais l’idée de faire parler le ‘jeune moi’ au ‘vieux moi’ depuis un certain temps. C’est un artifice dramatique intéressant. [Il y a quelques années] J’étais à une exposition des photographies d’Anton Corbijn à Amsterdam, et quelqu’un m’a demandé ce que je pourrais dire à cette photo : « Je pense que c’était une photo de moi à l’âge de 22 ans. Et puis la personne m’a demandé ce que le ‘jeune moi’ dirait à son aîné. J’étais un peu nerveux. Je n’étais pas sûr. J’ai pris cette hésitation comme un indice que peut-être je n’étais pas à l’aise avec la personne que je suis maintenant. Je commençais à réaliser que j’avais perdu une partie de cette fureur.

Nous avons hérité, de la culture qui a émergé des années 60 et 70, l’idée que les artistes étaient en quelque sorte au-dessus de la mêlée, ou devraient être au-dessus de la mêlée….Il y a plus de trous du cul au mètre carré parmi nous, les artistes.

Mais maintenant, il semble que tu sois entièrement différent. Il me semble que les choses sont plus claires pour toi, que tu as beaucoup appris.

J’hésite moins à prendre des risques sur des questions politiques ou sociales. Quand je suis devenu militant, les gens me disaient: «Ah, vraiment?» Mais, ils ont fini par accepter cette idée. Puis j’ai commencé à m’intéresser au commerce et aux mécanismes qui pouvaient faire sortir les gens de la pauvreté et les mener à la prospérité. Et puis, quelques personnes ont dit: « Vous ne pouvez pas vraiment faire cela, n’est-ce pas? » J’ai répondu : «Mais si vous êtes un artiste, vous devez le faire !» Nous avons eu cette conversation plusieurs fois ensemble au fil du temps : que peut faire l’artiste? Qu’est-ce que l’artiste n’a pas le droit de faire, et y a-t-il des limites? Maintenant, je dirais à mon ‘jeune moi’: «Expérimente plus et ne laisse pas les gens t’enfermer dans une case. Il n’y a aucune corde que tu ne puisses pas ajouter à ton arc si tu sens qu’elle fait partie de ta vie.» Nous avons hérité, de la culture qui a émergé des années 60 et 70, l’idée que les artistes étaient en quelque sorte au-dessus de la mêlée, ou devraient être au-dessus de la mêlée.
Qu’ils ont une excuse pour ne rien faire…

J’avais donc une excuse pour ne rien faire. Mais, je savais que des gens qui ont un job à plein temps peuvent avoir autant de valeur que les artistes, peut-être même plus. Et qu’il y a plus de trous du cul au mètre carré parmi nous, les artistes.Je me souviens d’avoir rencontré Björk, et elle m’a dit qu’en Islande, réaliser une chaise était loin d’être une tâche facile. Comme si une chanson n’était pas plus importante qu’une chaise. Et j’ai pensé : « Et bien, en fonction de la chaise, les Irlandais savent que cela est vrai. » Donc, si cela est vrai, alors arrêtez avec ces conneries de dire qu’un artiste est une personne au-dessus des autres .

© Danny Noth
Ce nouveau disque parle du thème de la survie. La survie du monde et de notre système politique. Mais parlons de ta propre survie. En plein enregistrement, tu as vécu une expérience de mort imminente. Dis-moi ce qui s’est passé.

Eh bien… je veux dire… je ne veux pas en parler.
Je comprends. J’ai eu ma propre expérience de mort imminente récemment. Les gens veulent me poser des questions sur ma santé et j’hésite à en parler. Pourquoi est-ce que je ressens ça? Ai-je honte? Est-ce de la faiblesse que j’essaie de dissimuler?

C’est juste que. . . les gens vivent des « moments d’extinction » dans leur vie, qu’ils soient psychologiques ou physiques. Et, pour moi, c’était un moment d’extinction physique, mais je pense que je me suis épargné tout le mélodrame. Je veux parler de cette question d’une manière qui permette aux gens de combler eux-mêmes le vide de ce qu’ils ont vécu, vous voyez? C’est une chose d’en parler dans magazine comme Rolling Stone, mais quand cela arriv e à votre tabloïd local, c’est vraiment horrible. Cela devient la question que tout le monde se pose.

The Edge dit de moi que je considère mon corps comme une nuisance.

Alors parlons-en de façon subliminale… cette question est centrale dans cet album.

Oui… Il y avait cette apocalypse politique qui se passait en Europe et en Amérique, et elle faisait parfaitement écho avec ce qui se passait dans ma propre vie. Et j’ai pris une pluie de coups au fil des années.Vous avez des signes avant-coureurs, et ensuite vous réalisez que vous n’êtes pas un tank, comme le dit [sa femme] Ali. The Edge dit de moi que je considère mon corps comme une nuisance.
En 2000, tu as eu une alerte au cancer de la gorge, n’est-ce pas?

Non, c’était juste un check-up. Un spécialiste voulait faire une biopsie, ce qui aurait été un risque pour mes cordes vocales – et ça s’est bien passé.

Après mon accident de vélo, j’avais prétendu que c’était un accident de voiture…Il y a quelque chose de tragi-comique avec un accident de vélo dans Central Park – ce n’est pas exactement du James Dean.

ll y a quelques années, je t’ai rendu visite à l’hôpital et ton bras était emberlificoté dans une sorte de structure qui ressemblait au George Washington Bridge…

Après mon accident de vélo, j’avais prétendu que c’était un accident de voiture….
Cela avait l’air grave, et puis il y a eu ce dernier incident. Cela fait beaucoup d’expériences avec la mort.

Il y a quelque chose de tragi-comique avec un accident de vélo dans Central Park – ce n’est pas exactement du James Dean. Mais la chose qui m’a secoué, c’est que je ne m’en souvenais pas. C’était l’amnésie totale. Je ne sais pas comment cela est arrivée. J’étais très mal à l’aise avec cela mais ce nouvel incident m’a tout simplement mis à terre. C’était comme on me disait «Tu as bien entendu le message?»
Tu fais l’album et tout à coup tu as dû faire face à ce problème de santé. Comment cela a-t-il affecté l’album et ta vision de l’album?

Et bien, curieusement, la mortalité devait être un thème de l’album de toute façon parce que c’est un sujet qui n’est pas souvent couvert. Et tu ne peux pas écrire Songs of Experience sans écrire sur ce thème. Et j’ai eu quelques-uns de ces ‘chocs dans le système’, appelons-les comme ça, dans ma vie. Comme mon accident de vélo ou ma blessure au dos. De toute façon, la mortalité aurait été l’un des thèmes de l’album. Mais, je ne voulais juste pas être un expert en la matière. J’ai rencontré ce poète nommé Brendan Kenelly. Je le connais depuis des années. c’est un poète incroyable. Et il m’a dit: «Bono, si tu veux aller à à la source de l’écriture, imagine que tu es mort.» Il n’y a pas d’ego, il n’y a pas de vanité, pas de crainte à avoir de froisser quelqu’un. C’est un excellent conseil. Je ne voulais juste pas le vivre autrement que par une expérience mentale. Je ne voulais l’apprendre à la dure.
Alors comment l’idée du thème de la mortalité est venue ?

Gavin Friday, un de mes amis de Cerrarwood Road [à Dublin], a écrit l’une de mes chansons préférées. Elle s’appelle “The Last Song I’ll Ever Sing,” (« La dernière chanson que je chanterai »), à propos de ce personnage à Dublin, quand nous étions enfants, qu’on appelait le Diceman, qui est mort à 42 ans, cinq ans après qu’on lui ait diagnostiqué le VIH. Je me suis rendu compte seulement récemment que “Love Is All We Have Left” (« l’amour est tout ce qui nous reste ») est ma tentative d’écrire cette chanson.
Peux-tu être plus précis? Quelles chansons ont été écrites directement à partir de ton expérience de mort imminente?

Ce n’est pas tant une chanson comme…
Que l’atmosphère de la chanson ?

Je pense… Par exemple : The Showman – c’est une chanson légère, une chanson amusante, et c’est devenu une chanson très importante. Ne pas céder à la mélancolie est la chose la plus importante si vous voulez vous sortir de n’importe quel recoin dans lequel vous vous êtes fourré. Les Irlandais, nous sommes des putains de champions du monde à ce niveau là; c’est notre caractéristique nationale la moins intéressante. Et je n’ai jamais voulu m’abandonner à ça, alors le punk rock, le tempo de certaines chansons, est soudainement devenu très important.Mais le second couplet est la clé, et il porte la meilleure phrase de l’album :It is what it is, it is not what it seems/This screwed up stuff is the stuff of dreams/I got just enough low self-esteem to get me to where I want to go.(C’est ce que c’est, ce n’est pas ce qu’il semble / Ce truc bousillé, c’est du domaine du rêve/ J’ai juste assez de piètre estime de moi-même pour me mener là où je veux aller)Je voudrais pouvoir dire que c’est de moi, mais c’est Jimmy Lovine qui l’a dit. Un de mes amis l’a dénigré et j’ai dit: «Oh, tu es un peu fragile là, Jimmy?» Et Jimmy s’est retourné et a dit: « J’ai juste assez de piètre estime de soi pour me mener où je veux aller. »

Les artistes sont des personnes très fragiles. Gavin Friday, avait une phrase pour moi il y a des années: «L’insécurité est la meilleure sécurité pour un interprète.»

Cela ressemble à une évaluation réaliste toi et tes conneries….

Les artistes sont des personnes très fragiles. Gavin Friday, avait une phrase pour moi il y a des années: «L’insécurité est la meilleure sécurité pour un interprète.» Un interprète a besoin de savoir ce qui se passe dans la salle et de la sentir, et tu ne sens pas la salle si tu es normal, si tu es entier. Si tu as une grande estime de toi-même, tu ne seras pas vulnérable aux opinions des autres, à l’amour, aux applaudissements et à l’approbation des autres.
Cet incident a totalement enrichi l’album – pourtant – parle moi d’une expérience !

Mais n’est-ce pas génial? Je pensais que l’expérience serait plus contemplative, et elle l’a été en parti, mais le cœur de l’album est le courage et le punk. Il y a une sorte de jeunesse dedans. Beaucoup de tempos sont rapides. Et certaines paroles sont des plus drôles, je pense. « Dinosaur wonders why he still walks the Earth. » (Le dinosaure se demande pourquoi il marche encore sur la Terre.) Je veux dire, j’ai écrit cette phrase sur moi-même.

On mon dieu, la démocratie, cette chose avec laquelle j’ai grandi avec toute ma vie. . . elle est vraiment en danger d’extinction.

Être un dinosaure ?

Oui, bien sûr, mais alors j’ai commencé à réfléchir à ce qui se passe dans le monde. Et je me suis dit : « On mon dieu, la démocratie, cette chose avec laquelle j’ai grandi avec toute ma vie. . . elle est vraiment en danger d’extinction. »
Dans une interview que nous avons faite ensemble en 2005, tu as dit ceci: « Notre définition de l’art est de briser le sternum, c’est certain. Juste de la chirurgie à cœur ouvert. Je souhaite qu’il y ait un moyen plus facile, mais les gens veulent du sang, et je suis l’un d’entre eux.«

La vie et la mort et l’art … toutes ces entreprises sanglantes.

Je crois que c’est dans l’obscurité que nous apprenons à voir la lumière.

Comment ta foi t’a aidé à traverser ces épreuves?

La personne qui a le mieux écrit sur l’amour dans l’ère chrétienne était Paul de Tarse, qui est devenu Saint Paul. Il écrit cette ode à l’amour, que tout le monde connait de sa lettre aux Corinthiens: L’amour est patient, il est plein de bonté…. il croit tout, il espère tout, il supporte tout ». On l’entend dans beaucoup de mariages. Comment pouvez-vous écrire ces choses quand vous êtes au plus bas ? Je ne l’ai pas fait. Je n’ai pas cherché au fond de moi même. Je vois quelqu’un comme Paul, qui était en prison et en écrivait ces lettres d’amour et je pense : « Comment cela est possible? C’est incroyable. » Maintenant, cela ne le guérit pas de tout, de ce qu’il pense des femmes ou des homosexuels ou quoi que ce soit d’autre, mais dans son contexte, il a une vision incroyablement transcendante de l’amour. Et je crois que c’est dans l’obscurité que nous a prenons à voir la lumière. C’est là que nous voyons le plus clair en nous-mêmes – quand il n’y a pas de lumière.Tu m’as posé des questions sur ma foi. J’avais un sentiment d’étouffement. Je suis un chanteur, et tout ce que je fais viens de l’air. L’endurance, ça vient de l’air. Et dans ce processus, je sentais que j’étais en train de suffoquer. C’est la chose la plus effrayante qui pouvait m’arriver car j’avais très mal. Demande à Ali. Elle a dit que je n’aurais même pas remarqué si on m’avait planté un couteau dans le dos. J’aurais juste dit « Huh, qu’est-ce que c’est? » Mais cette fois, l’année dernière, je me sentais très seul et très effrayé et incapable de parler ou d’expliquer ma peur parce que j’étais en quelque sorte …
Quand tu avais l’impression de suffoquer?

Oui. Mais, tu sais, les gens ont des choses tellement pires à gérer, donc c’est une autre raison pour ne pas en parler. Tu fais affront à toutes les personnes qui, tu le sais, n’ont jamais réussi à s’en sortir ou n’ont pas la chance d’avoir accès à des soins médicaux !
As-tu l’impression que tu as eu de la chance?

D’avoir eu de la chance ? Putain, je suis l’homme le plus chanceux sur Terre. Je ne pensais pas que j’avais peur de partir si rapidement. Je pensais que ce serait gênant parce que j’ai quelques albums à faire et les enfants à voir grandir et cette belle femme et mes amis et tout ça. Mais je n’étais pas ce genre de mec. Et puis soudain tu es ce genre de mec. Et tu penses: Je ne veux pas partir ici et maintenant. Il y a tellement plus à faire. Et je suis béni. La grâce et des gens vraiment intelligents m’ont aidé à m’en sortir, et ma foi est forte. Je lisais les Psaumes de David tout le temps. Ils sont incroyables. C’est le premier bluesman, qui criait à Dieu: «Pourquoi est-ce que cela m’est arrivé?» Mais il y a aussi de l’honnêteté là-dedans. . . . Et, bien sûr, il ressemblait à Elvis. Si tu regardes la sculpture de Michel-Ange, tu ne penses pas que David ressemble à Elvis ?
Dans «Lights of Home», tu écris: «Je ne serais pas ici parce que je devrais être mort. je vois les lumières devant moi. Je crois que mes meilleurs jours sont devant, je peux voir des lumières devant moi. Oh, Jésus, si je suis toujours ton ami, que diable as-tu pour moi?

Il y a une référence à l’un de mes chansons préférées de Dylan, » Señor Señor ». Dans cette chanson, il rencontre un ange et il continue cette promenade avec lui. J’ai toujours imaginé que c’était l’ange de la mort.

Dans ta chanson, tu demandes : « Jésus, qu’est-ce que tu me réserves? » Eh bien, que penses-tu qu’il te réserve?

Il y a une libération incroyable dans le lâcher prise. Je pensais que je l’avais déjà fait, mais ce qui s’est passé a été un pas de plus vers la vérité. Vous savez, les gens de foi peuvent être très agaçants. Comme quand les gens aux Grammys remercient Dieu pour une chanson et vous pensez, « Dieu, c’est une chanson de merde. Ne donnez pas de crédit à Dieu pour celle-là – vous devriez le prendre vous-même! « . Je suis sûr que je l’ai fait moi-même. Et quelqu’un dit: «Je la tiens directement de la bouche de Dieu!» Et vous pensez: «Waou, Dieu n’a aucun goût! »
Ce n’est pas un très bon parolier !

C’est le moins que l’on puisse dire ! Il faut faire gaffe à ce genre de chose, mais si vous voulez savoir ce que j’ai retenu de tout ça, j’ai compris qu’il était bon d’essayer de s’accorder du temps pour réfléchir à demain. Je ne veux pas vous la jouer religieux, du coup tu m’excuseras, mais si ça t’intéresse, voilà ce sur quoi j’ai médité aujourd’hui. Je partage cela avec toi car c’est beau et que ça peut te faire sourire. Il s’agit du Psaume 18. Il fait partie de ceux que l’écrivain Eugene Petersen a traduit en langage moderne. Ça donne quelque chose comme : «Dieu a fait de ma vie un tout. Après que je me sois repris, il m’a accordé une nouvelle chance. Les voies du Seigneur me sont claires maintenant. Je ne prends pas sa présence pour acquise. Je scrute le moindre de ses actes. J’essaye de ne plus me laisser abuser. Je suis de nouveau entier, et je vais attention au chemin de vie que j’emprunte. Dieu a réécrit ma vie lorsque je lui ai ouvert le livre de mon cœur. » N’est-ce pas magnifique ?

Avec cet album, je voulais que le jeune Bono puisse avoir l’occasion de s’en prendre au vieux Bono.

En effet. Parle-moi davantage du thème de l’amour dans cet album. Il débute avec « Love Is All We Have Left »

Ça va me prendre du temps pour répondre à tes questions, mais je vais y arriver. J’avais une sorte de Frank Sinatra à l’esprit. Ça a quelque chose de comique, pourtant ça vous brise le cœur. C’est une tragi-comédie. Je pensais qu’il serait intéressant d’écrire une chanson du point de vue d’une personne qui n’en chanterait peut-être aucune autre. C’était l’une des choses que je me suis demandé en travaillant sur cet album : «Si je n’avais qu’une chose à dire, qu’est-ce que ce serait ? Si l’amour est tout ce qu’il nous reste, je m’en contenterais.» Avec cet album, je voulais que le jeune Bono puisse avoir l’occasion de s’en prendre au vieux Bono. Une voix s’élève dans « Love Is All We Have Left » : [chante] « Tu es à l’autre bout de la lorgnette / Sept milliards d’étoiles dans ses yeux / Tant d’étoiles, tant de façons de voir / Hey, il fait bon d’être en vie. » C’est le ‘toi innocent’ en train de rassurer le ‘toi expérimenté’. Je suis désormais en paix avec le zélote que j’ai été. Et je pense que ce jeune zélote ne désavouerait pas ce que je suis devenu. Il aurait peut-être eu plus de choses à dire quant au chemin que j’ai emprunté.

Je suis désormais en paix avec le zélote que j’ai été. Et je pense que ce jeune zélote ne désavouerait pas ce que je suis devenu. Il aurait peut-être eu plus de choses à dire quant au chemin que j’ai emprunté.

Tu ne fais pas que chanter des chansons d’amour. Il s’agit de véritables méditations sur son pouvoir.

C’est probablement notre sujet de prédilection en tant que groupe. Quand on y pense, ça n’était pas chose facile pour un jeune homme que de chanter «Pride (In the Name of Love)». Quant à savoir de quel amour il s’agit, notre langue a beau être riche, elle se limite au seul mot «amour». Pourtant, il en existe bien d’autres…
Qu’en est-il de la chanson «Ordinary Love» ?

C’est l’amour dépourvu de romantisme. L’amour que les gens créent, les compromis qu’ils font pour rester ensemble. C’est ce que Yeats appelait « la passion froide ». J’aime l’idée que les relations les plus fortes sont les plus froides.
Plus que de l’amour, c’est la volonté quotidienne de tolérer et d’accepter l’autre, ce qui demande plus de patience et moins de passion.

Exactement. Ali et moi sommes probablement plus amoureux aujourd’hui que quand nous nous sommes rencontrés. On accorde peu de crédit à cette capacité que des couples peuvent avoir à dépasser leurs problèmes et rester ensemble, mais c’est le sujet d’«Ordinary Love». J’aimerais qu’écrire des chansons d’amour demeure quelque chose d’intéressant. Ça n’a rien à voir avec les centaines de milliers de chansons sur la passion et la perte de soi dans son couple. Ne serait-il pas plus intéressant d’écrire des chansons sur l’amour froid et mesuré?

J’ai appris beaucoup de Dylan au cours des années, à commencer par le fait que tu as besoin d’avoir recours à l’humour pour aborder les sujets les plus durs.

«Landlady» est une formidable chanson d’amour sur ton couple et ce que tu dois à Ali.

Mon foyer est tout pour moi. J’ai encore du mal à y croire car j’ai passé ma vie sur les canapés, voire le sol de mes amis, avant de prendre la poudre d’escampette et monter un groupe de rock. Ça m’a pris du temps avant de me fixer. J’ai quitté le domicile familial probablement la semaine qui a suivi la mort de ma mère [quand Bono avait quatorze ans]. J’habitais toujours au 10 Cedarwood Road physiquement, mais mon esprit était ailleurs. «This Is Where You Can Reach Me Now» aborde cette prise de conscience que le groupe était devenu ma nouvelle famille. Ça m’a pris pas mal de temps mais j’ai fini par trouver ma place. La seule manière dont je pouvais exprimer ça, c’était avec une pointe d’humour. Une des phrases de «Landlady» a un petit quelque chose de Bob Dylan : «Je ne saurai jamais ce que les poètes crève-la-faim ont enduré, car quand j’étais fauché tu payais toujours les factures». J’ai appris beaucoup de Dylan au cours des années, à commencer par le fait que tu as besoin d’avoir recours à l’humour pour aborder les sujets les plus durs. Sans déconner ! Et c’est pour ça que je suis si fier de cet album. Il y a pas mal de morceaux agressifs, mais il y a aussi «Blackout» et la phrase « le dinosaure se demande pourquoi il est encore sur Terre ». C’est plutôt drôle, comme «Landlady». C’est pour ça que cette chanson fonctionne aussi bien. Elle est assez drôle et pleine d’humilité pour ne pas être pénible.
Peut-on parler davantage de «Summer of Love», qui aborde la question des réfugiés syriens. D’où vient-elle musicalement parlant ?

Un des gars qui travaille avec Ryan Tedder a écrit de charmants accords de guitare. Dans l’excitation, Edge a ajouté «Oh, si vous voulez un truc, il suffit de le demander. C’est comme avec le hip-hop. Il suffit de le sampler. Ou de le rejouer. » C’était plutôt libérateur pour lui. Ça faisait aussi partie de l’esprit de cet album. On pouvait se permettre de se pencher sur des sujets qu’on abordait pas auparavant. On avait cette superbe mélodie, une sorte d’ode aux Beach Boys et aux Mamas and the Papas, puis on a trouvé notre sujet : la côte ouest de la Syrie. Et non la côte ouest de l’Irlande ou de la Californie, comme beaucoup l’on écrit.
Aujourd’hui, les charts sont dominés par des groupes plus jeunes. La majeure partie des artistes figurant au Top 40 font du hip-hop ou de la pop. Le rock n’est plus au centre de notre culture. Quelle est la place de U2 ?

Les dés sont quelque peu pipés. Aujourd’hui, le streaming fonctionne grâce à la publicité. Et ça, c’est très jeune et très pop. C’est un système dominé par le nombre de lectures, mais ça n’est pas représentatif de l’importance d’un artiste. Lorsque l’on passe de la publicité à un abonnement, ça devient intéressant. Les artistes qui vous poussent à vous abonner ont plus de valeur.

Les artistes qui sont liés à vous et à votre vie, eux, valent un abonnement.

Les artistes pour lesquels on est prêt à payer ?

Un adolescent doit écouter le chanteur du moment au moins une centaine de fois chaque jour. C’est un coup de cœur passager. Dans un an, il n’aura plus d’importance. Les artistes qui sont liés à vous et à votre vie, eux, valent un abonnement. En réalité, on s’apprête à assister à une révolution dans la manière dont les artistes et leurs fans interagissent. Prenez Chance the Rapper. Il a une belle âme et une plume affutée, mais aucune maison de disque. Il se débrouille seul et a suffisamment de succès pour faire don d’un million de dollars au département de l’éducation de la ville de Chicago. Mais si votre musique est sur Apple ou Spotify, vous pouvez toucher les gens directement. Les labels sont là pour vous conseiller, vous aider à gérer votre groupe, votre marque, vos jaquettes ou encore vos clips vidéo. On assiste à une véritable transition, et elle a desservi pas mal d’artistes. Je savais que les gens se feraient à Spotify, mais un grand nombre de mes amis se plaignaient de m’avoir cru car ils jugeaient ne pas toucher assez. Je leur avais dit que les choses changeraient une fois que la machine se mettrait réellement en branle. Ça va être long mais ça va se faire. Et ça va être douloureux. Il ne fait pas bon d’être Cole Porter en ce moment.
Tu observes un retour sur investissement avec Spotify ?

Petit à petit… Mais si les labels ne redistribuent pas ce que leur verse Spotify, les artistes vont se passer d’eux et mettre leur musique directement en ligne.
Où est-ce que U2 se situe dans tout ça ?

On a offert notre dernier album, ou plutôt Apple a offert notre dernier album à ses clients. C’était très généreux, selon moi. Mais l’album qui le précédait, No Line on the Horizon était plus adulte. Il ne correspondait pas aux consommateurs de musique en streaming. Donc on s’y met tout juste.

On observe un retour aux années 50 et à la prévalence des chansons sur les albums. Et comment est-ce qu’on s’en sort ? En faisant de meilleures chansons.

Tu dirais donc que la musique que vous faites maintenant se prête davantage au streaming ?

Totalement. Ce qui est intéressant, c’est qu’on observe un retour aux années 50 et à la prévalence des chansons sur les albums. Et comment est-ce qu’on s’en sort ? En faisant de meilleures chansons. Et en étant assez humble pour admettre que l’on devait réapprendre à écrire des chansons. C’est d’ailleurs pour ça qu’Edge et moi on s’est lancé dans Turn of the Dark, une comédie musicale inspirée de Spider-Man. On voulait toucher du doigt le style de Rogers et Hammerstein, car un grand nombre des classiques de la musique américaine trouvent leur origine dans la comédie musicale. On a demandé à Paul McCartney d’où lui était venu tous ces accords dans les chansons qu’il a composé avec les Beatles, et il nous a répondu : « Vous savez, on était un groupe de rock, mais pour jouer dans de bonnes salles, on a du en passer par des mariages. Des trucs un peu chics. Du coup, on a dû se mettre à Gershwin et tout ces trucs là. » Je n’en savais rien. «Note à moi-même : se mettre à la comédie musicale. Il faut qu’on creuse ça.» Je dirais qu’à mi-chemin de la composition de Songs of Innocence, on a commencé à aborder l’écriture de chansons de manière plus traditionnelle. Ce qui fait que les mélodies de nos nouvelles chansons s’entendent de partout. Quand une chanson est bonne, elle traverse les murs.
Comment découvres-tu de nouvelles musiques ?

Le groupe écoute tout le temps de la musique, et il y a aussi mes enfants. Jordan est plutôt snob. Dans le genre indé. Eve est plus branchée hip-hop. Elijah est dans un groupe, et il a des opinions très arrêtes quant à la musique, mais il ne fait aucune distinction entre disons les Who et les Killers. Ou Nirvana et Royal Blood. Ce n’est pas une question de génération pour lui. Ce qui compte c’est la mélodie et ce qu’elle lui fait ressentir. Il croit dans un renouveau du rock.

Je crois que la musique s’est féminisée. Ça a des bons côtés, mais le hip-hop est le seul exutoire disponible pour les jeunes hommes aujourd’hui – et ça ce n’est pas une bonne chose

Toi aussi ?

Je crois que la musique s’est féminisée. Ça a des bons côtés, mais le hip-hop est le seul exutoire disponible pour les jeunes hommes aujourd’hui – et ça ce n’est pas une bonne chose. Lorsque j’avais seize ans, j’avais pas mal de colère en moi. Il faut l’employer à bon escient, que ce soit avec des guitares ou une boîte à rythme – je m’en fiche. Le principal c’est que ça bouge, sinon c’est mort. Au final, le rock c’est quoi ? La rage est au cœur du rock. Prenez les Who ou Pearl Jam, ils ont du succès parce qu’ils sont habités par cette rage.
Tu penses donc qu’il y a encore une place pour le rock…

Il fera son grand retour.
Tu es d’accord avec Eli ?

A son avis, si cette révolution ne se produit pas, il faudra qu’on l’entame.
Quel est le public de U2, selon toi ? Il y a quelques années, tu me disais que tu ressentais le besoin d’attirer un public plus jeune, de partir en tournée dans les universités…

Notre petite expérimentation avec Apple a pas mal aidé dans ce sens. Larry [Mullen Jr.] était plutôt sceptique à ce sujet. Ce n’est que plus tard qu’il m’a dit : «Derrière ma batterie, je peux voir ce que vous ne voyez pas. Et notre public est plus jeune.» Je lui ai demandé comment est-ce qu’il pouvait savoir que ça avait un rapport avec Apple. Il m’a répondu : «Parce que les gens ne connaissent pas les paroles de ‘Beautiful Day’ mais ils connaissent celles de ‘Every Breaking Wave’. » Prends cet album, c’est formidable qu’il passe à la radio. Il n’y a pas un seul autre artiste de ma génération qui soit autant diffusé en radio. Tu en connais d’autres ?

Non. Pas Bruce, ni les Stones…

Tu connais la chanson «Girls in Their Summer Clothes» que Bruce a écrit en 2007 ? Quand je l’ai entendu, je me suis demandé pourquoi elle n’était pas plus diffusée sur les ondes. J’en ai parlé à un fan de Bruce récemment. Je lui ai demandé s’il connaissait cette chanson. « C’est une chanson d’une intelligence rare au sujet du vieillissement. De l’expérience. » Il ne la connaissait pas. Ce genre de chansons peut passer totalement inaperçu. C’est pour ça que U2 se défonce toujours comme s’il s’agissait de notre premier album.
Comment mesureras-tu le succès de Songs of Experience?

J’aimerais que certains des morceaux deviennent des tubes. Que lors de nos concerts, les gens ne se demandent pas ce que c’est ou s’ils devraient aller aux toilettes à ce moment là.
Sur quels morceaux mises-tu ?

Je sais que «You’re the Best Thing About Me” en fera partie. Ainsi que «Get Out of Your Own Way”. La plus connue pourrait aussi être “Love Is Bigger Than Anything In Its Way”, mais c’est peut-être ce que les radios nous disent. Ça pourrait être «The Showman», quelque chose de plus inattendu, ou «Red Flag Day», «Summer of Love»… Je ne sais vraiment pas.
Qu’est-ce qui est le plus dur dans le fait d’incarner U2 en 2017 ?

Faire l’unanimité.
Par exemple ?

Certaines personnes se demandent – à raison – pourquoi voudrait-on que nos chansons passent à la radio ? En ce qui nous concerne, si l’on croit en nos chansons, on doit s’assurer que les gens les écoutent. On ne fait pas ça pour l’argent. Notre groupe pourrait se reposer sur ce qu’on a déjà sorti pour le reste de notre vie, mais je leur demande de s’impliquer au maximum dans l’enregistrement de ces nouveaux morceaux. On se donne à fond comme quand on était jeunes. Sauf qu’on n’est plus jeunes.
Tu as donc toujours autant d’ambition…

Je suis assujetti aux chansons. Si l’on se donne à ce point, il faut aller jusqu’au bout. Je ne sais pas si ça durera indéfiniment, mais pour l’instant quelles chansons ! En venant ici, on a entendu «You’re the Best Thing About Me” à la radio. Sur une autre station, j’ai entendu «Bullet the Blue Sky». Un trajet de trente ans en somme.

Que pense le reste du groupe des nouvelles chansons ?

Je dirais qu’Edge n’a jamais autant voulu faire partie d’un groupe. Je pense que les deux derniers albums lui ont rappelé que les points forts de U2 étaient les mélodies gigantesques et les idées claires. C’est de là qu’on vient. La mélodie de «The Best Thing» représentait un retour aux sources pour lui. J’appelais ça de la Motown punk, mais j’étais le punk et il était clairement la Motown. Adam [Clayton] sample le passé pour le distiller au présent, comme un artiste postmoderne. Ou Warhol. Certaines chansons donnent l’impression qu’il les a empruntées à quelqu’un d’autre. Adam nous voit comme des œuvres d’art. Je ne suis pas sûr de ce que Larry pense de l’album. Il a adoré la tournée, mais lui et moi sommes les plus difficiles quand il s’agit d’enregistrer.
Par le passé, tu as déclaré que vous candidatiez au poste de meilleur groupe du monde. C’est toujours le cas ?

Quand tu vois que cet amuseur de chanteur, tu connais la réponse. On doit attirer l’attention, et les petites phrases que je peux lancer comme « on candidate à nouveau au poste de meilleur groupe du monde », c’est pour embêter ou pour faire parler.
C’est aussi pour te faire un peu mousser, non ?

C’est vrai. Mais on a passé les dix premières années de la vie du groupe à nous dire : « Et si on ne foutait pas tout en l’air, comme les autres ? Est-ce que ça ne serait pas super si on restait ensemble pendant les trente prochaines années ? » C’était dingue. On a près de quarante ans de carrière derrière nous et je pense que la seule manière de concevoir un truc comme ça c’est de se demander ce que les Clash aurait fait aujourd’hui. Ça aurait été intéressant de voir ce qu’ils auraient donnés. Le fait que les Stones soient toujours ensemble est une sorte de miracle.
Une partie de l’album est consacré à l’humilité. Comment fait-on pour rester humble dans ta position, surtout à l’époque de la surmédiatisation ?

Il y a une différence entre humilité et insécurité. En tant qu’artiste, il m’arrive de manquer d’assurance. C’est de l’insécurité. L’humilité c’est différent. Etre humble signifie être conscient de la place que l’on occupe dans l’univers et comprendre que jouer un rôle mineur dans la vie des autres ne pose aucun problème. Je n’en suis pas encore là. La grandeur d’âme vient à celui qui ne la cherche pas. C’est mal barré quand on est un artiste. Pendant un temps, je pensais que mon insécurité était de l’humilité, parce que je n’en fais pas des tonnes et je traite tout le monde avec respect. Mais ce n’est plus le cas. Je pense simplement qu’il s’agissait de bonnes manières. Lorsque je suis sur scène, je fais toujours face à cet autre moi, cette ombre. Je dois encore travailler sur moi pour faire réellement preuve d’humilité.
C’est un combat que tu mènes constamment.

Je crois. J’espère que tu ne m’as jamais perçu comme arrogant.
Pas que je me souvienne.

J’essaye de ne pas l’être.
Quel regard portes-tu sur la crise des réfugiés en Europe ?

Pourrait-on prendre un peu de recul avant de se lancer là-dedans ? En Occident, l’égalité et la justice ont presque toujours été maîtres-mots. Ça a parfois été dur, mais le monde semblait bien engagé dans cette voie.

Toute une génération qui avait grandi en pensant que l’humanité évoluait vers davantage d’égalité et de justice venait de réaliser que ça n’était peut-être pas le cas.

Ça me rappelle cette fameuse citation de Martin Luther King.

«L’arc de l’univers moral est long, mais il tend vers la justice.» On a tous les deux grandi dans un monde où les choses allaient en s’améliorant, malgré toutes les difficultés qu’on a dû affronter. C’est en grande partie dû au fait qu’au terme de la Seconde Guerre Mondiale, il était clair qu’on avait le pouvoir d’annihiler toute vie sur Terre. Cette choquante réalisation a tout changé. Ça a affecté Giacometti et Picasso. C’est à ce moment que le rock’n’roll est né. Après les dernières élections présidentielles, les gens se sont trouvés accablés de chagrin. Avec le Brexit, les Européens comprennent ce sentiment. J’ai d’abord pensé que les gens en faisaient trop. Pourquoi des personnes rationnelles agissaient comme si quelqu’un venait de mourir ? C’est une élection. Les choses rentreront dans l’ordre. Ce n’est que plus tard que j’ai réalisé que quelque chose était bien mort. L’innocence. Toute une génération qui avait grandi en pensant que l’humanité évoluait vers davantage d’égalité et de justice venait de réaliser que ça n’était peut-être pas le cas. On devait se secouer et ne pas prendre tout ça pour acquis. Les primates existaient bien avant la démocratie, et ce gars dont on ne doit pas prononcer le nom n’est qu’un autre de ces primates. Ça nous a réveillé. Même en Europe les gens ont laissé derrière eux les affres du fascisme. Personne ne se souvient du fascisme ou de ce que Staline et Mao nommaient communisme. On revient en arrière. Notre présent est devenu notre passé. C’est terrifiant. L’autre est redevenu une menace… Mais pour en revenir à ta question, en Europe les gens craignent pour la pérennité de leurs modes de vie, ainsi que leur homogénéité culturelle. C’est cette peur qui les pousse à bâtir des murs autours de ce qu’ils pensent être leur Europe. Le plus honteux c’est que l’on a encore des traces de l’accueil chaleureux que les premiers migrants syriens ont reçus de la part des Allemands. Des gens apportaient spontanément des chaussures et des vêtements aux enfants. Il s’agissait de bonté à l’état brut. Soudainement, Angela Merkel devenait non pas la tête, mais le cœur de l’Europe… Et ensuite, que s’est-il passé ? La droite allemande s’est réveillée et les manifestations se sont multipliées. Si Le Pen avait remporté les élections françaises, l’Union Européenne aurait été menacée. L’un des plus grands héritages de la Seconde Guerre Mondiale aurait été réduit à néant.
Au final, Le Pen a gagné l’élection américaine.

En effet.
L’Amérique a souvent été le lieu d’affrontements moraux colossaux. Elle s’en est toujours plus ou moins sortie. Que penses-tu qu’il va se passer cette fois-ci ? Est-ce que tu vois la démocratie comme un dinosaure ?

Comme je l’ai déjà dit, les primates ont la mainmise sur notre environnement. La démocratie n’est pas l’habitat naturel des Homo Sapiens. La démocratie est un concept remarquable qui repose presque entièrement sur une presse forte. En ça, les «fake news» n’ont rien de fausses menaces. Le problème ce n’est pas que le primate est malin, ça c’est acquis, mais serait-il possible qu’il soit très malin ? La gauche et la droite devraient apprendre de cette absurdité. On ne devrait pas attendre qu’une star de télé-réalité soulève les foules. On doit tous faire un effort pour comprendre d’où vient ce mécontentement qui l’a propulsé au sommet.

J’ai vite compris qu’il me serait impossible de travailler avec ce président car on ne peut pas lui faire confiance.

En tant qu’activiste, tu as souvent travaillé main dans la main avec des politiciens. Est-ce le cas en ce moment ?

J’ai vite compris qu’il me serait impossible de travailler avec ce président car on ne peut pas lui faire confiance. J’ai donc pris rendez-vous avec Mike Pence. Il s’est engagé dans la lutte contre le sida par le passé. J’ai donc pensé que je pourrais travailler avec lui, mais ça c’était au début. Le congrès est le seul à agir pour empêcher les réductions budgétaires intempestives.
Peux-tu m’en dire plus au sujet de ta récente rencontre avec George W. Bush ?

Je crois qu’en quittant le Bureau Ovale, il était bien plus humble qu’en y entrant. Lorsque je lui ai rendu visite dans son ranch, je l’ai trouvé très calme. Il n’a pas fait beaucoup de discours depuis, mais il a beaucoup peint. Je suis convaincu que voir les blessés de retour des fronts les plus récents le peine beaucoup. Ce sont ces gens qu’il peint. Laura et ses deux filles sont très fières de ce que l’Amérique a accompli dans la lutte contre le sida. On a travaillé ensemble sur ce dossier. Condoleezza Rice et le chef de cabinet de Bush, Josh Bolten, mérite également les honneurs. Près de vingt millions de vies ont été épargnées, dans une guerre qui en avait fauché trente-cinq millions. C’est autant que la moitié des victimes de la Seconde Guerre Mondiale. Je ne suis pas sûr que les gens comprennent à quel point notre combat a changé les choses. Peu importe son affiliation politique, ce qui compte c’est d’agir.
Que dirais-tu aux gens qui ont perdu espoir ?

Il y en a toujours, c’est certain. Il faut juste s’en saisir. On vit probablement les temps les plus difficiles depuis la présidence Nixon. Ça nuit certainement à l’image de l’Amérique, et les Républicains le savent. Les Démocrates aussi. On sait très bien que certains ont tablé sur la célébrité de ce gars pour faire bouger les choses. Ils le regretteront. Avant de m’en prendre à lui pendant les primaires, j’ai appelé plusieurs de mes amis républicains et je leur ai dit : «Je ne peux pas me taire alors que votre parti – et peut-être le pays – est en train de tomber entre les mains de ce type. L’Amérique est probablement la meilleure idée que le monde ait jamais eue, celle-ci sera sûrement la pire.»
Dans “American Soul”, tu avances que l’Amérique est “un rêve que le monde possède«

Oui, c’est sur cet album. L’Irlande est un pays formidable. La France et la Grande-Bretagne aussi, mais ce ne sont pas des idées. L’Amérique est une idée, et c’est une excellente idée. Le monde tient à cette idée. On souhaite qu’elle réussisse, et c’est pour ça qu’on se montre odieux envers vous. On a besoin que vous soyez au top, aujourd’hui plus que jamais.

Est-ce que tu peux m’en dire plus à propos de la ONE Campaign, qui lutte contre la pauvreté. Où en es-tu avec ça, et à quel point es-tu impliqué ?

On compte près de neuf millions de membres aujourd’hui. Plus de trois millions d’entre eux se trouvent en Afrique. J’espère que les voix qui s’élèvent au sud de l’équateur motiveront celles au nord. J’espère ne plus avoir à m’impliquer dans ce genre de campagne à l’avenir. C’est un organisme de plus en plus indépendant d’ailleurs. Notre campagne principale en ce moment s’appelle Poverty Is Sexist (La pauvreté est sexiste) Et il y en a une autre qui s’appelle Girls Count (Les filles comptent). Environ 130 millions de femmes / filles ne peuvent pas aller à l’école alors qu’elles en ont envie. Je travaille plus en arrière-plan. Et c’est très bien comme cela. J’essaie de rendre mon leadership plus stratégique. Si je suis appelé pour des réunions, j’irai. Nous faisons campagne pour la transparence dans le secteur minier et l’industrie extractive. Je suis fier de tout ce travail. On n’en parle pas beaucoup, mais c’est aussi important que de lutter contre le VIH / SIDA. La plus grande cause de mortalité dans les pays en développement n’est pas une maladie – c’est la corruption.
Comment luttez-vous contre la corruption?

ONE a fait campagne pour une règle exigeant que chaque société minière inscrite à la Bourse de New York déclare combien elle paie pour ses contrats miniers. Parce que si ces arrangements ne sont pas transparents, alors il est facile pour les gouvernements locaux de jouer avec ces chiffres, et on parle de très gros chiffres. Il existe un nouveau Proverbe africain, et je ne l’invente pas, qui dit: Priez que nous ne découvrions pas de pétrole. Parce cela fait venir des personnes néfastes en ville. S’il y a un antidote contre la corruption, s’il y a un vaccin, c »est la transparence.Il faut tout faire sortir au grand jour.
Dans quelle mesure es-tu impliqué? Est-ce que tu essaies de te mettre en retrait ?

Je ne me retire pas du tout. Je suis encore très impliqué, mais je pense que c’est sain que l’organisation n’ait pas à compter sur moi. Nous avons des gens brillants. Notre nouveau patron, Gayle Smith, a dirigé les développements du président Obama et il est une véritable force vive – nous le surnommons, Gayle Force. On pourrait penser que pendant les tournées, ça serait plus calme, mais en fait nous rencontrons des leaders partout où nous nous trouvons. Quand U2 a joué à Paris, je suis allé voir Macron et [son épouse] Brigitte.

Macron a un esprit vif et inspirant, et une arme secrète : sa femme

Comment était-il ?

C’était très gentil de sa part de me recevoir. Il vient d’être élu à la tête de l’un des gouvernements les plus puissants du monde. J’ai été vraiment surpris par son humilité de me recevoir dans son bureau si sympathiquement. Il a un esprit vif et inspirant, et une arme secrète : sa femme, qui était au courant du travail de ONE pour l’éducation des jeunes filles dans les pays en développement… Éduquer, ce n’est pas facile et c’est cher. Nous avons parlé de son engagement à faire en sorte que la France consacre 0,7% de son RNB [revenu national brut] à l’aide au développement, l’APD. Et, il a accepté d’y consacrer 0,55% d’ici 2022, chose qui n’avait pas été rendue publique avant cette réunion. C’était une super réunion. Mais, ce qui était impressionnant chez lui, c’est qu’il n’était pas concentré sur les chiffres. Il était concentré sur le fait d’être efficace. Il a dit: « Vous nous faites tenir notre promesse. Nous sommes heureux de tenir notre promesse. Vous devez vous assurer que les Français puissent vérifier les résultats associés à leur contribution financière. Parce que nous voulons soutenir le combat contre l’extrême pauvreté. » Maintenant, aurais-je pu avoir cette réunion si notre tournée ne venait pas dans un stade près de chez vous? Peut-être, parce Macron est plus curieux et intéressé que la plupart des autres leaders, mais la plupart des autres, la réponse serait non.Tout le boucan médiatique que notre cirque fait en arrivant en ville rend les gens impatients de monter une réunion. En Amérique, nous avons eu autant de Républicains que de Démocrates qui nous ont rendu visite de cette dernière tournée. Ce n’est pas une blague. Les sénateurs, les membres du Congrès, même si nous avons un moment dans le spectacle où nous nous en prenons à l’homme dont on ne doit pas prononcer le nom.
Vous avez été associé à Aung San Suu Kyi, la dirigeante de facto du Myanmar, dont vous avez préconisé la libération quand elle était prisonnière politique. Maintenant, elle semble, au mieux, rester les bras croisés pendant que son pays commet ce qui semble être un nettoyage ethnique. Quelle est ton opinion sur ce qui se passe là-bas?

C’est très difficile, et j’ai un peu la nausée à ce sujet là. Je me suis vraiment senti mal parce que je ne peux pas vraiment croire ce que les preuves semblent montrer. Mais, il y a un nettoyage ethnique. Ça se passe vraiment, et elle doit démissionner parce qu’elle sait que c’est en train d’arriver. Je suis sûr qu’elle a beaucoup de bonnes raisons, qu’elle seule connait, de ne pas se retirer. Peut-être qu’elle ne veut pas laisser le pays à l’armée. Mais, elle l’a déjà fait de toute façon, si les images que nous voyons sont réelles. Les droits de l’homme et les vies en train d’être brulés dans l’État de Rakhine sont plus importants qu’une unité du pays sans eux.
Tu penses qu’elle devrait démissionner?

Elle devrait, ou au moins, s’exprimer plus. Et, si les gens ne l’écoutent pas, alors elle devrait démissionner. Tout cela est vraiment troublant. J’en suis encore tout chamboulé, en réalité.
C’est étonnamment brutal…

Est-ce que nous projetons sur les gens que nous voulons qu’ils soient? Nous trouvons quelqu’un que nous aimons, et nous nous disons qu’il existe une personne meilleure que nous. Plus capable que nous. Dont la moralité nous surpasse. Nous leur donnons toutes ces qualités. Nous faisons cela avec les gens. Je pense que c’est ce que j’ai fait. Les gens ont leur propre idée de vous, ils projettent ce qu’ils veulent voir sur vous. Peut-être qu’elle a toujours été une politicienne. Elle n’était pas une sainte. Elle n’était pas une sorte de sauveur. Peut-être que nous avions toujours eu tort, et nous devons juste accepter que nous avions tort. Ou peut-être que quelque chose de terrible lui est arrivé que nous ne ignorons.

Je persiste à croire que grâce à la sagesse, à l’expérience, on peut-être retrouver son innocence d’une manière ou d’une autre.

Tu as fait la tournée « Joshua Tree », sorti un nouveau disque, et maintenant tu te prépares à repartir pour une nouvelle tournée au printemps. Quelles sont tes pensées maintenant que l’année se termine? Quelques dernières paroles de sagesse?

Je persiste à croire que grâce à la sagesse, à l’expérience, on peut-être retrouver son innocence d’une manière ou d’une autre. Je veux être joueur. Je veux être expérimental. Je veux continuer à faire avancer l’écriture de chansons, quelque chose que je crois que nous avions laissé de côté pendant un moment. Je veux être utile. C’est la prière de notre famille, comme tu le sais savez. Ce n’est pas la prière la plus grandiose. C’est juste que nous sommes disponibles pour travailler. C’est la prière de U2. Nous voulons être utiles, mais nous voulons changer le monde. Et nous voulons nous amuser en même temps. Quel est le problème avec ça?

Traduit par Alma ROTA et Jessica SAVAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 43254
Age : 56
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: U2   Sam 10 Fév - 17:16

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Frise-Poulet
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 8437
Age : 84
Groupe préféré : Stones,Led Zep,Who,Beatles,Creedence,Clapton ......
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: U2   Sam 10 Fév - 19:27

Ma Germaine tu devrais tenter ta chance en tarif réduit sur un malentendu sait-on jamais ? Very Happy

_________________
Allez 🇲🇨 Monaco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 43254
Age : 56
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: U2   Sam 10 Fév - 22:12

Jamais été un grand fan de U2... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Frise-Poulet
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 8437
Age : 84
Groupe préféré : Stones,Led Zep,Who,Beatles,Creedence,Clapton ......
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: U2   Sam 10 Fév - 23:48

On est deux alors cheers cheers

_________________
Allez 🇲🇨 Monaco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: U2   

Revenir en haut Aller en bas
 
U2
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Led Zeppelin :: Musique hors LZ :: Musique Non-Led Zep-
Sauter vers:  
Les forums partenaires