Led Zeppelin

Un forum sur le grand groupe qu'est Led Zeppelin.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 IRON MAIDEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
RJDio
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 5055
Age : 50
Localisation : Les Yvelines
Emploi/loisirs : Oui pour les deux
Groupe préféré : Ca dépend
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Dim 16 Aoû - 8:08

Très sympa ce morceau. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Blue Sky Bag
Moby Dick
Moby Dick
avatar

Nombre de messages : 953
Age : 50
Groupe préféré : Zep
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Lun 17 Aoû - 8:18

Single prometteur, il est vrai.
Si l'album est du même tonneau, nous sommes mûrs pour un Maiden revival. Je le sens bien moi ce disque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Mer 26 Aoû - 10:12

IRON MAIDEN et THE BOOK OF SOULS partiront en tournée en 2016

Le chanteur et commandant Bruce Dickinson pilotera un Jumbo Jet Boeing 747-400 qui parcourera plus de 88500 km à travers le monde pour emmener le groupe chanter dans 6 des 7 continents.

La tournée mondiale “THE BOOK OF SOULS” fera étape dans environ 35 pays, dont, pour la première fois, la Chine et le Salvador.

IRON MAIDEN, dont le nouvel album The Book Of Souls, le premier depuis 5 ans, paraitra dans le monde entier la semaine prochaine, le 4 septembre, partiront en tournée mondiale à bord d'un Jumbo Jet Boeing 747-400 (aka La Reine des Cieux) l'année prochaine. Le chanteur Bruce Dickinson est actuellement en formation pour piloter ce quadrimoteur géant qui a presque 2 fois la taille et 3 fois le poids du Boeing 757 utilisé lors des précédentes tournées en 2008/2009/2011 (voir le schéma de l'évolution de Ed Force One en fin d'article). Le nouveau Ed Force One emportera le groupe, l'équipe et plus de 12 tonnes de matériel sur plus de 88500 km à travers le monde, pour des concerts dans 6 des 7 continents (Australie, Asie, Amérique du Nord et du Sud, Afrique et Europe) dans le cadre du THE BOOK OF SOULS WORLD TOUR 2016, attendu dans environ 35 pays.

Le calendrier précis est en cours de finalisation et les annonces des dates se feront dans quelques semaines. Cependant, Ed Force One commencera la tournée The Book Of Souls avec 3 concerts aux Etats-Unis à la fin février, puis se dirigera début mars en Amérique Centrale au Mexique, suivi par un premier concert très attendu au Salvador et un retour au Costa Rica.

Ed Force One se rendra ensuite en Amérique du Sud pour des concerts en Argentine, au Chili et plusieurs shows au Brésil avant de retourner en Amérique du Nord à la fin mars pour faire étape dans dix villes de plus aux Etats-Unis et, bien sûr, au Canada dans les deux premières semaines d'avril.

Un retour attendu depuis longtemps au Japon suivra plus tard en avril, puis le groupe se régalera de jouer pour la toute première fois en Chine avant de partir en Nouvelle-Zélande et en Australie au cours de la première quinzaine de mai. Des spectacles en Afrique du Sud, première visite là-bas de Maiden avec Bruce, seront la dernière escale avant que Ed Force One aille en Europe pour une très large tournée à partir de la fin mai jusqu'au début du mois d'août. Ce sera la toute première fois qu'Ed Force One sera utilisé sur des dates de la tournée européenne (autre que les voyages de Bruce pour le Fan Club) et y assurera le transport pendant au moins les quelques premières semaines.

Le 747 est l'avion de ligne le plus reconnaissable dans le monde à cause de sa bosse distinctive. Avec ses dimensions impressionnantes de 70,7 mètres de longueur, 19,4 mètres de hauteur et une envergure de 64,4 mètres, cet avion à deux étages a une portée de 13450 km.

Les dates définitives, les salles et la vente des billets, avec tous les détails que les fans de Maiden peuvent attendre de la tournée mondiale The Book Of Souls, seront annoncés par territoire d'ici quelques semaines. Comme d'habitude, lorsque cela sera possible, les membres du fan club d'IRON MAIDEN auront un accès exclusif à l'achat de billets avant leur mise en vente publique. Egalement, à chaque endroit possible, le Fan Club mettra de nouveau en place le tirage au sort First To The Barrier qui donne aux privilégiés l'accès précoce à la salle afin d'avoir les meilleures positions en fosse à proximité de la barrière.

The Book Of Souls le 16ème, et premier, double album studio de Maiden paraitra le 4 septembre 2015 sur Parlophone Records (BMG aux USA).

Source : IMF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Mer 26 Aoû - 11:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Jeu 3 Sep - 16:33





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Jeu 3 Sep - 16:58

C'est déjà mieux que Final Frontier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Jeu 3 Sep - 17:32

Pour l'instant, on est largement au dessus de The Final Frontier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Frise-Poulet
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 6265
Age : 83
Groupe préféré : Stones, Dylan, Who, Led Zep, Beatles...Le Philounet et sa Pénélope !
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Jeu 3 Sep - 17:46

Au dessus on est d'accord mon Philounet mais en dessous de quoi ?

_________________
Mon Blue And Lonesome  cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Jeu 3 Sep - 18:07

L'affiche de The Book Of Souls censurée par la RATP

J-1 pour The Book Of Souls, les fans attendent ce vendred 4 septembre avec impatience et pour tuer le temps se régalent de tout ce qui tourne autour de cette sortie du 16ème album d'Iron Maiden.

Oui mais...

L'affiche promotionnelle du nouvel album d'IRON MAIDEN a été censurée par la RATP. La Régie Autonome des Transports Parisiens a en effet jugé Eddie trop effrayant, notamment pour les enfants.

Les Parisiens ne verront donc jamais dans leur métro ce que nous vous présentons ci-dessous.



Source : IMF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Sam 5 Sep - 8:43

Les titres longs de The Book Of Souls me captivent et ne suscitent en ce qui me concerne, aucun ennui. Il y a une progression savamment orchestrée parfois enjouée parfois dramatique. Je le réécouterai une 3ème fois ce WE et je suis sûr d'y découvrir de nouvelles richesses. Oh que oui, je l'aime, ce nouvel opus. cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Sam 5 Sep - 14:21

Tiens, je me disais un truc : le public français fait partie des plus fidèles d'Iron Maiden, non ? Dans les diverses interviews que j'ai lues, le groupe l'a toujours mentionné. Vous ne pensez pas que le prochain live pourrait être enregistré à Paris ? Parce que finalement, les pays de l'Amérique latine en ont deux, les US, un (Live After Death), l'Angleterre (2 et demie : Beast Over Hammersmith, Maiden England et une face de Live After Death) et puis l'Allemagne avec Death On The Road. Mince, on en mérite un p'tit, non ? Depuis le temps.......Ce serait mérité.. Ce ne sont pas les quelques titres (2) qui figurent sur A Real Live One et A Real Dead One qui sauraient me contenter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Sam 5 Sep - 15:08



Chroniquer un album d'Iron Maiden aussi dense que The Book Of Souls après seulement 3 écoutes peut se révéler presque suicidaire. Mais bon, je m'y soumets volontiers.

Déçu par le précédent opus The Final Frontier que j'avais ouvertement vilipendé, le faisant passer pour un exercice complètement raté à mon sens, ce n'était pas sans appréhension que je décidai de poser le vinyle sur la platine. Avant cela, la pochette n'était sans me rappeler celle du premier opus montrant un Eddie solitaire et agressif à souhait qui erre dans les rues londoniennes. Là aussi, notre Eddie est seul, grimé en guerrier cannibale d'Amazonie et fait vraiment peur à tel point qu'elle a été tout récemment censurée par la RATP. De toute façon, il aura tout subi, notre Eddie national. Trépané dans Piece Of Mind pour être massacré par le groupe à la fin d'un concert à Dortmund, prisonnier dans sa pyramide dans Powerslave puis ressuccité pour Live After Death pour devenir policier du futur dans Somewhere In Time et carrément démembré dans The X-Factor, il est toujours bel et bien présent et le restera jusqu'à la fin.

Le triple album (version LP) s'ouvre sur If Eternity Should Fail : une intro inquiétante presque glaçante cloue d'effroi son auditeur tandis que Bruce Dickinson entre en scène a capella accompagné d'un rythme fort soutenu qui débouche sur un refrain qui ne restera pas dans les annales maideniennes. Cependant, la section rythmique envoie son lot d'énergie annonçant la charge à tout va. Un petit côté Ghost Of The Navigator pourrait avoir influencé ce morceau aux ambiances très ésotériques avec cette narration finale sortie presque d'outre tombe.

Le titre suivant intitulé Speed Of Light, supposé être donc le single de ce nouvel album, percute bien même si, cela ne demeurera peut-être pas un single-phare dans la carrière du groupe, se veut quand même, être largement supérieur à un El Dorado. Comment pourrait-il en être autrement ? Le groupe propose ceci dit de superbes envolées guitaristiques comme au bon vieux temps, oserais-je dire même si par moments, le Bruce éprouve quelques petites difficultés. Mais bon, il faut voir aussi ce qu'il a vécu l'année dernière.

The Great Unknown pour lequel j'ai déjà lu quelques impressions négatives, me ravit au plus haut point. Son intro à la basse, inquiétante et sombre à souhait, pourrait nous replonger dans certaines ambiances issues de A Matter Of Life And Death, un album que j'ai pourtant très moyennement apprécié. De belles harmonies de guitares viennent étoffer l'entame de ce morceau sur lequel vient se poser délicatement et délicieusement la voix de Dickinson accompagné d'un tempo très enlevé une nouvelle fois. McBrain est mis à l'honneur grâce sa prestation de toute beauté. Le morceau s'achève sur un passage calme et serein.......à l'image actuelle du groupe.

The Red And The Black, premier morceau très long de l'opus, n'est pas une cover de Blue Öyster Cult mais un titre composé seul par Steve Harris. Débutant immanquablement par une subtile intro à la basse de la part du Boss, le morceau nous emmène dans un espèce de voyage initiatique de par ses envolées guitaristiques encore une fois. On observe une gradation dramatique du titre, entrecoupé d'un passage à la basse, rappelant le trop célèbre Rime Of The Ancient Mariner, extrait de Powerslave puis d'un refrain qui comporte des "Oh oh oh" accrocheurs qui auront lieu de faire leur effet en live. Pendant ce temps, les trois artilleurs que sont Gers, Smith et Murray décochent leurs salves avec une redoutable efficacité. Après 13'33, nous n'avons aucunement eu l'impression de nous ennuyer.

Après une telle fresque, le groupe revient sur ce qui a fait sa popularité à savoir un titre spontané et rapide intitulé When The River Runs Deep. C'est une véritable avalanche de riffs qui vous enveloppe voire même vous asphyxie et qui, en presque 6 minutes, résume parfaitement le son Maiden. Putain, ça fait du bien.

Nous passons ensuite au morceau-titre The Book Of Souls introduit par une phase acoustique, chose que nos Anglais ont pris l'habitude d'exécuter depuis quelques albums. Ca nous rappelle The Talisman de The Final "beurk" Frontier mais aussi très brièvement Losfer Words et là, c'est bougrement beaucoup plus intéressant. Le tempo y est dans un premier temps presque pachydermique sur lequel vient se greffer le beau brin de voix de Dickinson. J'ai cru également ré-entendre un zeste de Rime Of The Ancient Mariner. Ce qui est drôle, c'est que l'écoute de cet album, à ce moment précis, me rappelle l'instant précis où j'ai découvert Powerslave, me plaisant à décortiquer les moindres atmosphères de ce nouvel opus.

Death Or Glory est un morceau qui démarre pourtant bien et ce, grâce à cette ligne mélodique qui accroche bien l'oreille mais dès le refrain, le groupe s'égare, enfin je ne sais pas, s'aventure dans une direction étrange tant et si bien que ce qui accrochait bien son auditeur fait quelque peu chou blanc, créant ainsi une rupture malvenue entre ce couplet qui semblait respecter une certaine gradation dramatique et ce refrain au final assez fade le faisant passer pour quelque chose d'anecdotique.

Après un clin d'oeil évident à Wasted Years, Shadows Of The Valley composé par la paire Gers/Harris, le titre évolue vers quelque chose de magnifique et ce, grâce à une ligne directrice fort bien construite l'habillant de guitares atmosphériques et de percussions séduisantes, portées par la voix enjôleuse de Dickinson. Ceci dit, le tout dernier solo de Gers me paraît un peu saturé.

Tears Of A Clown avec un rythme rappelant très brièvement un Heaven And Hell du Sab (prêtez-y attention...) propose quelque chose de plus syncopé mais foncièrement attrayant à mon humble avis avec un Dickinson qui chante sur une tonalité assez monocorde. Tout ceci s'achève sur un solo de haute volée. "Jouissif" qu'ils disent dans Rock Hard. Eh bien oui, Monsieur Lageat, vous avez tout à fait raison.

Débutant sur une douce ambiance à la Still Life, The Man Of Sorrows est porté par un chant très mélodieux de Bruce, faisant de ce titre quelque chose d'accrocheur et bien structuré. Bref, moi j'aime bien.

Considérée comme une pièce maîtresse, Empire Of The Clouds du haut de ses 18 longues minutes offre de nombreuses facettes du talent de ce groupe ô combien incontournable aujourd'hui. Démarrant sur une tonalité douce presque classique et ce, grâce la présence, ma foi, fort bien bienvenue d'un violoncelle, le groupe relate avec émotion le terrible crash du zeppelin R101 qui se produisit le 5 octobre 1930 à Allone dans l'Oise. Dickinson opte pour un chant virant sur le ton de la complainte, épaulé par la batterie puissante de McBrain qui ressemble davantage à des coups de boutoir bien plus qu'à autre chose comme si le percussionniste désirait se focaliser sur le choc même de ce crash surtout au moment de l'accélération finale. Entre-temps, il y a cette phase préparatoire où le vocaliste narre les prémisces de la catastrophe construite autour de rythmes complexes et syncopés très "jethro tulliens" parfois (on sait le sieur Harris fan de ce groupe mythique). Les six-cordistes nous offrent alors de belles envolées (normal, "on est dans le dirigeable") qui concluent cet album de fort belle façon alternant également avec les passages de violoncelle mentionnés plus haut.

Alors que dire de cet album si ce n'est qu'il est l'oeuvre ambitieuse d'un groupe arrivé à maturation car malgré ses défauts dus sans doute à la longueur de ses compositions, The Book Of Souls ne m'est apparu à aucun moment ennuyeux comme avait pu l'être pour moi The Final Frontier. J'ai même envie de le re-déguster ce soir pour m'en ré-imprégner comme cela avait été le cas en 1984 pour Powerslave que j'avais trouvé extrêmement riche. Une envie irrépressible de le re-découvrir afin d'en déceler d'autres facettes et d'autres surprises. Si le groupe doit terminer sur cet album, celui constituerait à mon sens, l'excellent épilogue d'une carrière exemplaire. Mais bon, il y en aura d'autres car le combo a encore des choses à dire.


Dernière édition par Phil le Dim 6 Sep - 9:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Sam 5 Sep - 21:32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Dim 6 Sep - 7:52

Phil a écrit:



Considérée comme une pièce maîtresse, Empire Of The Clouds du haut de ses 18 longues minutes offre de nombreuses facettes du talent de ce groupe ô combien incontournable aujourd'hui. Démarrant sur une tonalité douce presque classique et ce, grâce la présence, ma foi, fort bien bienvenue d'un violoncelle, le groupe relate avec émotion le terrible crash du zeppelin R101 qui se produisit le 5 octobre 1930 à Allonne dans l'Oise.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Dim 6 Sep - 8:21

Voici les covers détournées qui circulent :















Merci à Whyl du Forum Hard Rock 80.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 6995
Age : 49
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Lun 7 Sep - 7:44

Thanks men
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Lun 7 Sep - 16:08

Avec la sortie de "The Book Of Souls", la tournée en préparation, IRON MAIDEN s'est allié à la firme japonaise Onkyo Corporation pour la sortie d'un superbe casque audio appelé Ed-Ph0n3s.
Eddie figure sur le casque. Steve Harris a bossé activement avec cette société pour la création de ce casque et l'a d'ailleurs utilisé pour mixer le dernier album.
Après les Motörheadphönes, c'est au tour des Britanniques de vous proposer une écoute... aiguisée !



Source : Hard Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Lun 7 Sep - 17:03

Des images vidéo du chanteur de Iron Maiden Bruce Dickinson jouant des parties de la chanson épique de 18 minutes "Empire Of The Clouds» sur un piano lors d'une session d'écoute du nouvel album du groupe, "The Book Of Souls", le 26 Août à Paris, France ci-dessous.

Dans une interview avec Noisey, Dickinson a déclaré au sujet du processus d'écriture de cette chanson : "J'ai gagné un piano dans une tombola Voilà comment tout a commencé, sur ce petit piano électrique et j'ai commencé à y faire des trucs .... et je suis vraiment une sorte de Rachmaninoff à un doigt [Rires] Je suis assez limité. C'est comme une dactylo qui tape à deux doigts, c'est pas mieux au piano ".

Prié de dire si MAIDEN allait le jouer en tournée, Dickinson a dit: «Oh, non, non, non, je ne pense pas que nous allons jouer 'Empire'. Vous avez besoin de violons, violoncelles, de cornes, vous devez avoir tous ces trucs pour le jouer correctement. Dans le format d'un concert de IRON MAIDEN , ce serait beaucoup trop dominant, je pense. "



Source : RockMeeting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Mar 8 Sep - 8:18

Allez hop, "number one" dans les charts UK !!!!!!!!

http://www.hennemusic.com/2015/09/iron-maiden-book-of-souls-headed-for-uk.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
RJDio
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 5055
Age : 50
Localisation : Les Yvelines
Emploi/loisirs : Oui pour les deux
Groupe préféré : Ca dépend
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Mar 8 Sep - 13:05

Merci pour tes retours, Philou. Very Happy
Il donne envie de se le mettre dans les cages à miel. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Mar 8 Sep - 16:21

Wink Wink Wink cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Mer 9 Sep - 21:50

Une chronique "dithyrambique"........... What a Face

http://djimetal.blogspot.fr/2015/09/chronique-iron-maiden-book-of-souls.html?showComment=1441835054547#c2558669690643194047

On se gausse souvent du fait que Metallica n'ait pas sorti un bon disque depuis plus de vingt-cinq ans, mais Iron Maiden jouit d'une certaine complaisance alors qu'il est dans la même situation, peut-être que les anglais ont une image plus "sympa" dans les médias, je n'en sais rien, mais ils semblent passer entre les gouttes malgré des albums au mieux moyens, au pire complètement médiocres et indignes.
Iron Maiden a traversé les années 90 comme un fantôme, dans le genre groupe de vieux has-been à la ramasse à l'époque, il n'y avait pas pire, il faut dire que c'est la décennie où les anglais nous ont sorti leurs pires albums, les plus dégueulasses de leur discographie, No Prayer for the Dying, Fear of the Dark avec un Dickinson démotivé déjà sur le départ, et bien entendu le massacre Virtual XI avec Bayley au chant, chose bizarre, c'est aussi à cette époque que Maiden nous a pondu son seul disque intéressant hors albums typés 80's avec The X Factor, le seul moment depuis vingt-cinq ans où Harris et ses sbires ont tenté de faire les choses différemment, le seul disque aussi où ils ont à peu près réussi à emmener leur Heavy traditionnel à la frontière du progressif.
Et puis il y a eu le retour de Dickinson (et d'Adrian Smith aussi) pour un Brave New World en 2000, sympa mais pas terrible, pour ce qui est le moins mauvais des albums du groupe post-réunion, car la suite fut un enchaînement de disques de merde, le tas de fumier britannique culminant avec le dégueulasse The Final Frontier, et l'on ne sera pas surpris à l'écoute de The Book of Souls de réaliser que les anglais ont réussi à faire encore pire, les légendes sont bien fatiguées...

L'argument de vente principal de The Book of Souls, c'est d'être un double album comprenant la chanson la plus longue jamais composée par le groupe, euh... super.
Déjà que Maiden n'a jamais réussi à pondre un disque de plus de cinquante minutes qui tiennent la route, alors imaginez le désastre avec un double album d'une heure et demi, il faut croire que les anglais ne comprendront jamais qu'ils ne seront jamais un groupe de progressif, et qu'étirer un morceau simpliste sur une durée de plus de dix minutes n'en fera jamais un morceau de progressif, non les mecs, ça donnera juste un titre fleuve ultra répétitif qui tournera à vide passées cinq minutes, mais Iron Maiden va une nouvelle fois se forcer à être "innovant" alors qu'il se contente de diluer sa formule classique au sein de morceaux bien trop longs pour ses capacités.

Finalement Iron Maiden depuis dix ans fait à chaque fois le même album et à chaque fois c'est moins bien, toujours plus long, toujours plus "progressif" (je suis obligé de mettre des guillemets, puisque ça ne l'est pas), avec une production toujours aussi bizarre, raw dont le but est de donner à la galette un certain sentiment d'urgence, et à ce rythme là, si Iron Maiden continue à sortir des albums, il sonnera un jour comme un groupe de Garage Rock faisant des reprises d'Iron Maiden, d'ailleurs cet album donne l'impression d'être celui d'un groupe de reprises qui s'essaierait à sortir un album avec ses propres compositions, en gavant tout ça de références aux vieux albums de ses idoles, The Book of Souls est un pastiche, à la limite de l'auto-parodie.

Le chant de Dickinson est toujours surmixé, la basse omniprésente, la batterie est la moins imaginative et la plus plate de l'univers, les riffs sont dans le fond et les guitares n'apparaissent clairement que pour les leads, rappelons quand même que le groupe a trois guitaristes, mais ce nombre ne trompe personne, ça ne s'entend pas sur album, Dave Murray étant à la ramasse, Janick Gers étant seulement "le gars qui fait des conneries avec sa guitare sur scène à tel point que t'es quasiment sûr qu'elle est pas branchée pendant une bonne partie du concert", le seul vrai guitariste de Maiden, c'est Adrian Smith, et il ne va rien proposer de bien passionnant pendant les 90 minutes de cette purge auditive, à part le business as usual en mode rien à foutre.

On va commencer par la fin et donc le fameux Empire of the Clouds, c'est une daube décrite comme un chef d'oeuvre par le groupe alors qu'il tente juste de nous refaire le coup de Rime of the ancient Mariner en environ quinze mille fois moins bien, ampoulé, pompeux, décousu, bordélique, on passe du coq à l'âne dans le plus grand des calmes sans qu'aucune idée directrice ne se dégage de ce merdier, il manque de tout sur ce titre, de puissance et de prog, rien n'est au point, on se retrouve avec un gros bordel de dix-huit minutes surchargé d'orchestrations risibles et de piano larmoyant, où même Dickinson, qui a écrit ce truc vu qu'il sait jouer du piano, se galère avec des passages bien trop haut perchés pour sa voix actuellement, d'ailleurs en parlant de Bruce, le survivant du cancer/pilote d'avion s'en sert globalement bien sur ce disque, ce n'est plus le grand Bruce flamboyant, mais il fait ce qu'il peut et il est encore à peu près en forme, pas la grande forme, mais sa prestation est entre le correct et le passable, on aura pas mieux à cet âge là.

Ce ne sera pas le seul moment minable du disque, tous les morceaux longs seront globalement daubés à mort, avec un groupe qui va se galérer comme jamais à tenir la distance, l'éponyme The book of Souls est une catastrophe improbable pompeuse et mollassonne ne développant aucune émotion particulière, The Red and The black va quant à lui donner l'impression que le groupe a pioché des passages entiers de morceaux des années 80 pour ré-assembler tout ça à l'arrache, avec en bonus les Hohohoho d'usage bien cliché parce que.... bon, bah faut bien un truc pour que le public puisse chanter facilement en concert hein, le titre dure quand même treize minutes, alors que le groupe n'aura rien de mieux à proposer comme structure "progressive" qu'un patchwork bancal de leads aux changements de directions tellement abruptes que cela donne l'impression d'être un collage en studio réalisé avec des trucs disparates qui ne vont pas ensemble.

Même sentiment de malaise sur le titre d'ouverture If Eternity Should Fail, l'introduction est plutôt cool pourtant, c'est du classique qui va suivre le même cheminement que la plupart des titres de la période post-réunion, et on va vite s'ennuyer, avec une mélodie qui fait déjà entendu, de même que le refrain, et une fois encore, le groupe va démontrer qu'il ne maîtrise pas du tout les transitions malgré l'expérience des gars, les changements de directions et de rythme seront toujours aussi brutaux et casse-gueule, le single Speed of Light sera de facture lui aussi très classique dans un format plus court, les paroles sont absolument ridicules, Iron Maiden est poussif dans un Heavy Rock quelconque qui ne ressemble à rien et qui n'a même pas pour lui d'être catchy, c'est l'excès inverse de Maiden, cette fois-ci, c'est court mais atrocement linéaire et sans surprise, on pourrait dire la même chose concernant un When the River Runs Deep qui réussit l'exploit d'être encore plus à la ramasse, et encore plus stéréotypé, The Great Unknown sera à la limite du foutage de gueule, car après l'éternel build-up introductif à la Maiden, ce sera le vide abyssal niveau inspiration, aucune étincelle de vie dans ce bidule chiant à mourir et poussif.

Le deuxième disque sera le pire, le plus bordélique, et on est quasiment en plein remplissage avec du merdier jeté là-dedans à l'arrache, le très direct Death or Glory a au moins pour lui de renouer avec un peu de puissance et d'urgence, c'est pas terrible, mais il n'y aura pas mieux à se mettre sous la dent, avec des morceaux un peu plus orchestraux, histoire de rendre tout ça encore plus mou et mièvre, surtout The Man of Sorrows, le genre de morceau qui se traîne comme une merde avant de partir dans une exhibition de solos, ainsi que Tears of a Clown, un hommage à Robin Williams, et même si c'est court, tout ça est tellement répétitif et vide que le titre donne l'impression de durer deux fois plus longtemps, et concernant l'émotion, inutile de préciser qu'elle sera complètement absente pour un hommage traité par dessus la jambe, je ne reviendrai pas sur le morceau-fleuve final, et on va arrêter le massacre ici.

Mou, lent, poussif, plus Hard Rock que Heavy Metal, prévisible, voilà où en est Iron Maiden en 2015, The Book of Souls est un album pompeux et prétentieux qui se veut progressif, alors que le groupe n'a aucune putain d'idée de comment construire un morceau de progressif, Harris (les autres aussi, peut-être, mais surtout Harris) continue de faire évoluer le groupe contre nature, et l'on en viendrait presque à regretter que le groupe ne se contente pas d'appliquer purement et simplement sa formule plutôt que de se ramasser constamment en essayant de faire autre chose, le manque de puissance n'aide pas non plus à sauver l'album du naufrage, même si on imagine très bien que la production du bouzin devrait encore ancrer davantage le groupe en territoire mainstream, vu que le public ciblé va du quadragénaire (au minimum) qui achètera de toute façon le bouzin puisqu'il est fan au CSP+ qui n'y connait rien mais qui décidera de s'encanailler avec une légende, aussi décrépite soit-elle.
Un album de Prog sans prog, ou plutôt du prog incompétent, du Heavy Metal sans Heavy et en remplaçant progressivement le Metal par du Rock, la vieillesse est un naufrage, ou plutôt un crash aérien dans le cas présent, mais bon, ça permettra au moins de justifier une nouvelle tournée mondiale et d'inonder les fans avec du nouveau merch et un album disponible dans plein d'éditions différentes plus ou moins limitées.
En plus d'être bancal, bordélique et décousu, avec The Book of Souls, on atteint ce moment où un groupe devient une parodie de lui même, il a beau se forcer à vainement tenter de faire autre chose, il se contente de recyclage et d'auto-pompage, donnant à ces fans ce qu'ils veulent, Maiden ayant l'avantage d'avoir des fans peu exigeants prêts à tout gober, même de la grosse daube qui pue le réchauffé, Iron Maiden n'a décidément plus rien à proposer, et ça fait vingt-cinq ans que ça dure, le groupe sort des albums dégueulasses mais il n'a jamais été aussi populaire qu'actuellement, il n'y a donc aucune raison que ça change, tant que la pompe à fric continue de tourner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Mer 9 Sep - 22:52

Après la censure dans le métro parisien, censure en Allemagne de la pochette de The Book Of Souls !!!

Selon Stern.de, un panneau d'affichage de promotion du dernier album d'Iron Maiden, "The Book Of Souls", dans le quartier de Kreuzberg à Berlin  a été couvert par une foule de parents inquiets qui, apparemment, craignent  a cause de sa proximité avec l'école maternelle .

L'artwork pour "The Book Of Souls" a été créé par Mark Wilkinson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38990
Age : 54
Localisation : 9 cube
Groupe préféré : THIN LIZZY / LED ZEPPELIN / BLACK SABBATH /DEEP PURPLE / AC/DC / WHITESNAKE / UFO
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Mer 9 Sep - 23:01

Suite à la sortie de The Book Of Souls, Classic Rock sort 17 couvertures correspondant aux 17 albums du groupe :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://led-zeppelin.forumsactifs.com
Killsark
Stairway to heaven
Stairway to heaven
avatar

Nombre de messages : 6995
Age : 49
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : adjoint administratif/musique, concerts, animaux, amour, cinéma, football
Groupe préféré : MOTÖRHEAD
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   Jeu 10 Sep - 8:21

Phil a écrit:
Une chronique "dithyrambique"........... What a Face

http://djimetal.blogspot.fr/2015/09/chronique-iron-maiden-book-of-souls.html?showComment=1441835054547#c2558669690643194047

On se gausse souvent du fait que Metallica n'ait pas sorti un bon disque depuis plus de vingt-cinq ans, mais Iron Maiden jouit d'une certaine complaisance alors qu'il est dans la même situation, peut-être que les anglais ont une image plus "sympa" dans les médias, je n'en sais rien, mais ils semblent passer entre les gouttes malgré des albums au mieux moyens, au pire complètement médiocres et indignes.
Iron Maiden a traversé les années 90 comme un fantôme, dans le genre groupe de vieux has-been à la ramasse à l'époque, il n'y avait pas pire, il faut dire que c'est la décennie où les anglais nous ont sorti leurs pires albums, les plus dégueulasses de leur discographie, No Prayer for the Dying, Fear of the Dark avec un Dickinson démotivé déjà sur le départ, et bien entendu le massacre Virtual XI avec Bayley au chant, chose bizarre, c'est aussi à cette époque que Maiden nous a pondu son seul disque intéressant hors albums typés 80's avec The X Factor, le seul moment depuis vingt-cinq ans où Harris et ses sbires ont tenté de faire les choses différemment, le seul disque aussi où ils ont à peu près réussi à emmener leur Heavy traditionnel à la frontière du progressif.
Et puis il y a eu le retour de Dickinson (et d'Adrian Smith aussi) pour un Brave New World en 2000, sympa mais pas terrible, pour ce qui est le moins mauvais des albums du groupe post-réunion, car la suite fut un enchaînement de disques de merde, le tas de fumier britannique culminant avec le dégueulasse The Final Frontier, et l'on ne sera pas surpris à l'écoute de The Book of Souls de réaliser que les anglais ont réussi à faire encore pire, les légendes sont bien fatiguées...

L'argument de vente principal de The Book of Souls, c'est d'être un double album comprenant la chanson la plus longue jamais composée par le groupe, euh... super.
Déjà que Maiden n'a jamais réussi à pondre un disque de plus de cinquante minutes qui tiennent la route, alors imaginez le désastre avec un double album d'une heure et demi, il faut croire que les anglais ne comprendront jamais qu'ils ne seront jamais un groupe de progressif, et qu'étirer un morceau simpliste sur une durée de plus de dix minutes n'en fera jamais un morceau de progressif, non les mecs, ça donnera juste un titre fleuve ultra répétitif qui tournera à vide passées cinq minutes, mais Iron Maiden va une nouvelle fois se forcer à être "innovant" alors qu'il se contente de diluer sa formule classique au sein de morceaux bien trop longs pour ses capacités.

Finalement Iron Maiden depuis dix ans fait à chaque fois le même album et à chaque fois c'est moins bien, toujours plus long, toujours plus "progressif" (je suis obligé de mettre des guillemets, puisque ça ne l'est pas), avec une production toujours aussi bizarre, raw dont le but est de donner à la galette un certain sentiment d'urgence, et à ce rythme là, si Iron Maiden continue à sortir des albums, il sonnera un jour comme un groupe de Garage Rock faisant des reprises d'Iron Maiden, d'ailleurs cet album donne l'impression d'être celui d'un groupe de reprises qui s'essaierait à sortir un album avec ses propres compositions, en gavant tout ça de références aux vieux albums de ses idoles, The Book of Souls est un pastiche, à la limite de l'auto-parodie.

Le chant de Dickinson est toujours surmixé, la basse omniprésente, la batterie est la moins imaginative et la plus plate de l'univers, les riffs sont dans le fond et les guitares n'apparaissent clairement que pour les leads, rappelons quand même que le groupe a trois guitaristes, mais ce nombre ne trompe personne, ça ne s'entend pas sur album, Dave Murray étant à la ramasse, Janick Gers étant seulement "le gars qui fait des conneries avec sa guitare sur scène à tel point que t'es quasiment sûr qu'elle est pas branchée pendant une bonne partie du concert", le seul vrai guitariste de Maiden, c'est Adrian Smith, et il ne va rien proposer de bien passionnant pendant les 90 minutes de cette purge auditive, à part le business as usual en mode rien à foutre.

On va commencer par la fin et donc le fameux Empire of the Clouds, c'est une daube décrite comme un chef d'oeuvre par le groupe alors qu'il tente juste de nous refaire le coup de Rime of the ancient Mariner en environ quinze mille fois moins bien, ampoulé, pompeux, décousu, bordélique, on passe du coq à l'âne dans le plus grand des calmes sans qu'aucune idée directrice ne se dégage de ce merdier, il manque de tout sur ce titre, de puissance et de prog, rien n'est au point, on se retrouve avec un gros bordel de dix-huit minutes surchargé d'orchestrations risibles et de piano larmoyant, où même Dickinson, qui a écrit ce truc vu qu'il sait jouer du piano, se galère avec des passages bien trop haut perchés pour sa voix actuellement, d'ailleurs en parlant de Bruce, le survivant du cancer/pilote d'avion s'en sert globalement bien sur ce disque, ce n'est plus le grand Bruce flamboyant, mais il fait ce qu'il peut et il est encore à peu près en forme, pas la grande forme, mais sa prestation est entre le correct et le passable, on aura pas mieux à cet âge là.

Ce ne sera pas le seul moment minable du disque, tous les morceaux longs seront globalement daubés à mort, avec un groupe qui va se galérer comme jamais à tenir la distance, l'éponyme The book of Souls est une catastrophe improbable pompeuse et mollassonne ne développant aucune émotion particulière, The Red and The black va quant à lui donner l'impression que le groupe a pioché des passages entiers de morceaux des années 80 pour ré-assembler tout ça à l'arrache, avec en bonus les Hohohoho d'usage bien cliché parce que.... bon, bah faut bien un truc pour que le public puisse chanter facilement en concert hein, le titre dure quand même treize minutes, alors que le groupe n'aura rien de mieux à proposer comme structure "progressive" qu'un patchwork bancal de leads aux changements de directions tellement abruptes que cela donne l'impression d'être un collage en studio réalisé avec des trucs disparates qui ne vont pas ensemble.

Même sentiment de malaise sur le titre d'ouverture If Eternity Should Fail, l'introduction est plutôt cool pourtant, c'est du classique qui va suivre le même cheminement que la plupart des titres de la période post-réunion, et on va vite s'ennuyer, avec une mélodie qui fait déjà entendu, de même que le refrain, et une fois encore, le groupe va démontrer qu'il ne maîtrise pas du tout les transitions malgré l'expérience des gars, les changements de directions et de rythme seront toujours aussi brutaux et casse-gueule, le single Speed of Light sera de facture lui aussi très classique dans un format plus court, les paroles sont absolument ridicules, Iron Maiden est poussif dans un Heavy Rock quelconque qui ne ressemble à rien et qui n'a même pas pour lui d'être catchy, c'est l'excès inverse de Maiden, cette fois-ci, c'est court mais atrocement linéaire et sans surprise, on pourrait dire la même chose concernant un When the River Runs Deep qui réussit l'exploit d'être encore plus à la ramasse, et encore plus stéréotypé, The Great Unknown sera à la limite du foutage de gueule, car après l'éternel build-up introductif à la Maiden, ce sera le vide abyssal niveau inspiration, aucune étincelle de vie dans ce bidule chiant à mourir et poussif.

Le deuxième disque sera le pire, le plus bordélique, et on est quasiment en plein remplissage avec du merdier jeté là-dedans à l'arrache, le très direct Death or Glory a au moins pour lui de renouer avec un peu de puissance et d'urgence, c'est pas terrible, mais il n'y aura pas mieux à se mettre sous la dent, avec des morceaux un peu plus orchestraux, histoire de rendre tout ça encore plus mou et mièvre, surtout The Man of Sorrows, le genre de morceau qui se traîne comme une merde avant de partir dans une exhibition de solos, ainsi que Tears of a Clown, un hommage à Robin Williams, et même si c'est court, tout ça est tellement répétitif et vide que le titre donne l'impression de durer deux fois plus longtemps, et concernant l'émotion, inutile de préciser qu'elle sera complètement absente pour un hommage traité par dessus la jambe, je ne reviendrai pas sur le morceau-fleuve final, et on va arrêter le massacre ici.

Mou, lent, poussif, plus Hard Rock que Heavy Metal, prévisible, voilà où en est Iron Maiden en 2015, The Book of Souls est un album pompeux et prétentieux qui se veut progressif, alors que le groupe n'a aucune putain d'idée de comment construire un morceau de progressif, Harris (les autres aussi, peut-être, mais surtout Harris) continue de faire évoluer le groupe contre nature, et l'on en viendrait presque à regretter que le groupe ne se contente pas d'appliquer purement et simplement sa formule plutôt que de se ramasser constamment en essayant de faire autre chose, le manque de puissance n'aide pas non plus à sauver l'album du naufrage, même si on imagine très bien que la production du bouzin devrait encore ancrer davantage le groupe en territoire mainstream, vu que le public ciblé va du quadragénaire (au minimum) qui achètera de toute façon le bouzin puisqu'il est fan au CSP+ qui n'y connait rien mais qui décidera de s'encanailler avec une légende, aussi décrépite soit-elle.
Un album de Prog sans prog, ou plutôt du prog incompétent, du Heavy Metal sans Heavy et en remplaçant progressivement le Metal par du Rock, la vieillesse est un naufrage, ou plutôt un crash aérien dans le cas présent, mais bon, ça permettra au moins de justifier une nouvelle tournée mondiale et d'inonder les fans avec du nouveau merch et un album disponible dans plein d'éditions différentes plus ou moins limitées.
En plus d'être bancal, bordélique et décousu, avec The Book of Souls, on atteint ce moment où un groupe devient une parodie de lui même, il a beau se forcer à vainement tenter de faire autre chose, il se contente de recyclage et d'auto-pompage, donnant à ces fans ce qu'ils veulent, Maiden ayant l'avantage d'avoir des fans peu exigeants prêts à tout gober, même de la grosse daube qui pue le réchauffé, Iron Maiden n'a décidément plus rien à proposer, et ça fait vingt-cinq ans que ça dure, le groupe sort des albums dégueulasses mais il n'a jamais été aussi populaire qu'actuellement, il n'y a donc aucune raison que ça change, tant que la pompe à fric continue de tourner...
C 'est tellement facile de flinguer pour flinguer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: IRON MAIDEN   

Revenir en haut Aller en bas
 
IRON MAIDEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» COMMENT AVEZ VOUS CONNU IRON MAIDEN
» Votre collection Iron Maiden avec ou sans limite ?
» Iron Maiden à Paris 27 et 28 juin 2011
» MON/MES ALBUMS PREFERES d'Iron Maiden
» Le chanteur d’Iron Maiden rapatrie des touristes à Bruxelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Led Zeppelin :: Musique hors LZ :: Musique Non-Led Zep-
Sauter vers:  
Les forums partenaires